Ossip Senkovski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Senkovski

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Senkovski par Piotr Sokolov

Activités écrivain
Naissance 31 mars 1800
Décès 16 mars 1858
Saint-Pétersbourg
Langue d'écriture russe
Genres romans

Józef Julian Sękowski (en russe : О́сип-Юлиа́н Ива́нович Сенко́вский, ou Joseph Senkovski), né le 31 mars 1800, mort le 16 mars 1858 à Saint-Pétersbourg) était un écrivain, critique littéraire, érudit, polyglotte et universitaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est un Polonais russifié, orientaliste et linguiste, romancier et critique. Il apprit en deux mois l'islandais pour traduire la saga d'Eymundr; il démarqua Voltaire après Rabelais, Fielding après Lesage, Jules Janin après Balzac; il s'ingénia à prouver que la chronique de Nestor était écrite en polonais; que slave veut dire homme; il cultiva le calembour avec passion, opposa Timofiéiev, auteur de quelques vers oubliés, à Pouchkine et s'égaya des « Âmes mortes » de Gogol. Il signait ses feuilletons dans « L'Abeille du nord » avec les pseudonymes de baron Brambeus (Барон Брамбеус) ou de Toutoundji-Ogla (Тутунджи-огла).

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Voyages fantastiques du baron Brambeus / Ossip Senkovski ; trad. du russe par Paul Lequesne. - Paris : l'Esprit des péninsules, 2001 (58-Clamecy : Impr. Laballery). - 282 p. : couv. ill. en coul. ; 21 cm. - (Domaine russe). Titre original : Fantastičeskie putešestviâ barona Brambeusa. - DL 01-36430 (D4). - 800. - (ISBN 2-84636-007-3) (br.).
  • Les Travailleurs de l’Enfer / Ossip Senkovski. Titre original : Bolchoï vykhod ou Satany – Zapiski domovogo. 141 pages. - (ISBN 2-909589-13-7)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Une partie de cet article est une copie de l'ouvrage Littérature russe de Kazimierz Waliszewski, aujourd'hui dans le domaine public.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]