Osmos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Osmos
Éditeur Hemisphere Games
Développeur Hemisphere Games

Date de sortie 18 août 2009
Genre Puzzle, Arcade
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PC (Windows, linux), iOS, Android
Média Téléchargement
Langue Anglais
Contrôle Clavier et souris (PC)

Osmos est un jeu vidéo de puzzle sorti en 2009 sur PC développé par Hemisphere Games. Le jeu était inclus dans le second Humble Indie Bundle.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dans Osmos, le joueur contrôle une cellule (ou "mote")dont la taille est proportionnelle à sa matière et d'énergie. qui doit grossir en absorbant les sphères plus petites (contenant moins d'énergie) qu'elle tout en évitant de se faire ingérer des sphères plus grosse qu'elle. Toute sphère en phagocytant une de dimension inférieure voit sa taille augmenter en conséquence jusqu'à pouvoir absorber les cellules qui représentaient auparavant une menace. Toutefois, pour se déplacer, la cellule doit se propulser en expulsant de la matière, ce qui entraîne une perte de volume.

Univers du jeu[modifier | modifier le code]

Chaque plateau de jeu Osmos est un univers bidimensionnel fini, avec des limites infranchissables, au sein duquel évoluent des cellules appelées « motes », représentées par des disques colorés et remplis d'un motif évoquant une cellule vivante remplie d'énergie. Ces motes sont dotés de propriétés physiques standard :

  • énergie matérialisée sous forme de matière, par l'aire du disque ;
  • inertie proportionnelle à la taille ;
  • sensibilité à la gravitation, dans les niveaux comportants des attracteurs, les motes ne générant généralement pas de champ gravitationnel ;
  • capacité à éjecter de la matière sous forme de petits motes, pour avancer dans la direction opposée à l'éjection ;
  • capacité à phagocyter des motes de dimension inférieure, c'est-à-dire à les absorber en récupérant leur énergie, qui vient augmenter la taille du mote, et leur quantité de mouvement.

À ces motes standard viennent se rajouter des motes aux propriétés spécifiques selon les niveaux :

  • les attracteurs, qui génèrent un champs gravitationnel qui attire tous les autres motes, proportionnel à sa taille, et qui augmente donc lorsque l'attracteur absorbe d'autres motes ;
  • les répulseurs, qui génèrent un champ qui repousse les autres motes ; ce champ est peut-être proportionnel à la taille du répulseur, mais leur répulsion rend toute phagocytose spontanée hautement improbable ;
  • les annihilateurs (d’antimatière) : lorsque ces motes d'antimatière sont absorbés par un mote de matière, et vice-versa, leurs énergies se soustraient au lieu de s'additionner ;
  • Les prédateurs : ces motes sont dotés d'une intelligence artificielle qui les rend capables de se déplacer pour essayer de dominer l'univers.

Concepts de base[modifier | modifier le code]

  • Le joueur n'a qu'une seule action possible : définir où éjecter de la matière pour déplacer son mote (identifié en bleu clair).
  • Le mote du joueur est identifié en bleu clair, les motes standard sont rouges... mais deviennent bleu foncé s'ils sont plus petits que le mote du joueur.
  • Le but est généralement de devenir le plus gros mote de l'univers.
  • Les limites de l'univers peuvent soit être destructrices (le mote ne doit pas les franchir) et matérialisées en rouge, soit "solides" (le mote rebondit contre elles) et matérialisées en bleu.
  • Il existe 3 types d'univers, qui définissent trois styles de jeu :
    • statique : tous les motes sont immobiles au départ (univers rectangle à limite bleue) ;
    • dynamique : tous les motes sont dotés d'un mouvement initial ;
    • système solaire : les motes sont en orbite autour d'un énorme Attracteur qui n'est pas à phagocyter. (univers circulaire à limite rouge).
  • Accélération temporelle : il est possible d’accélérer ou de ralentir le temps pour éviter d'attendre trop longtemps à certains moments, et mieux maitriser son mote à d'autres.

Note : selon les niveaux on retrouve les prédateurs, les attracteurs, les répulseurs et les annihilateurs dans ces univers.

Mentions particulières[modifier | modifier le code]

La musique d'Osmos est un bijou en soi, et immerge totalement le joueur dans l'univers du jeu, en s'adaptant notamment à la vitesse de jeu. Vu la qualité des différentes musiques, l'effet est encore plus saisissant (et enivrant) au casque.

La "beauté intérieure" des motes est elle aussi extrêmement soignée, ainsi que le moteur physique, faisant le succès de ce jeu.

Ce jeu initialement développé pour PC a été porté sur iOS (iPhone) puis sur Android (en 2011)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Osmos sur le site d'Hemisphere Games