Oskari Tokoi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oskari Tokoi
peinture de Oskari Tokoi en Président du Parlement dans la galerie du parlement
peinture de Oskari Tokoi en Président du Parlement dans la galerie du parlement
Fonctions
Président du Sénat de Finlande
26 mars 19178 septembre 1917
Législature Président de la Finlande
Prédécesseur Mikhaïl Borovitinov
Successeur Emil Nestor Setälä
Biographie
Date de naissance 15 avril 1873
Lieu de naissance Kannus
Date de décès 4 avril 1963
Lieu de décès Leominster (Mass.)
Nationalité Drapeau de la Finlande Finlande
Parti politique Parti social démocrate

Oskari Tokoi

Antti Oskari Tokoi (1873-1963) était un homme politique, membre du parti social-démocrate finlandais. Durant la révolution de 1918, il était une figure prééminente du gouvernement[1]. En 1917 il est élu à la tête du Suomen senaatti (Sénat de Finlande); en 1918, le 1er, un traité entre les gouvernements socialistes de République socialiste fédérative soviétique de Russie et celui de Finlande est signé à Saint-Pétersbourg. Les représentants pour les gouvernements étaient Lénine et Staline pour la R.S.F.S.R. et de l'autre part Edouard Gyllin ainsi qu'Oskari Tokoi[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Guerre civile finlandaise M.Tokoi siégeait avec les Rouges en étant au comité comme commissaire chargé de l'approvisionnement. La guerre finie, avec la victoire des Blancs, craignant son arrestation il se rend en Russie. Entre 1919 et 1920 M.Tokoi est conseiller pour la Légion de Mourmansk qui est sous la tutelle des Gardes blancs (Finlande) et se dressent contre les Bolchéviks. Il va ensuite voyager, n'osant retourner en Finlande, en Angleterre, au Canada, puis finalement aux U.S.A.
En 1944 le Parlement de Finlande vote la Loi Tokoi qui exonère de poursuite les parties prenantes de la guerre civile finlandaise.

Activités[modifier | modifier le code]

M. Tokoi a été :

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]