Oskar Davičo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Oskar Davičo (en serbe cyrillique : Оскар Давичо), né à Šabac le 18 janvier 1909 et mort à Belgrade le 30 septembre 1989, était un romancier et poète yougoslave et serbe d'origine juive. Il est considéré comme l'un des plus importants écrivain surréaliste du pays. Parallèlement à son écriture, il fut également un activiste révolutionnaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre 1932 et 1937, Oskar Davičo a été emprisonné pour propagande communiste, puis il a été interné dans un camp au début de la Seconde Guerre mondiale. À partir de 1943, il a participé à la guerre aux côtés des Partisans communistes de Tito. En 1947, il suit comme journaliste la lutte des partisans du général Márkos Vafiádis. Il a décrit cette expérience dans son livre Među Markosovim partizanima (Parmi les Partisans de Markos, 1947). Un film sur le même sujet a été tourné d'après le scénario qu'Oskar Davičo a rédigé d'après son propre livre, mais a été censuré en raison de la politique yougoslave actuelle de l'époque vis-à-vis général Márkos Vafiádis et son mouvement.

Jugements[modifier | modifier le code]

Oskar Davičo est surtout connu pour ses romans, parmi lesquels on peut citer Pesma (Poème, 1952) et Radni naslov beskraja (Le Titre provisoire de l'infini, 1958). Dans ces ouvrages, il a abordé les problèmes de la Yougoslavie d'après-guerre, avec une technique d'écriture rappelant celle de James Joyce : dilatation des dimensions spatiales et temporelles, multiplication et juxtaposition des points de vue, libre jeu des associations.

L'historien de la littérature Jovan Deretić dit d'Oskar Davičo que, par son talent, sa créateur et l'ampleur de son influence, il a surpassé tous les autres écrivains surréalistes de Serbie[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, Oskar Davičo a remporté de très nombreux prix et récompenses, parmi lesquels on peut citer le Prix de l'Union des écrivains pour son roman Pesma (1952), le Prix d'octobre de la Ville de Belgrade pour son roman Radni naslov beskraja (1958). Il a par trois fois été le lauréat du prix NIN, en 1956 pour son roman Beton i svici (le Béton et les Ver luisants), en 1963 pour son roman Gladi (Faims) et en 1964 pour son roman Tajne (Secrets).

Il a également été honoré par le Prix Zmaj que lui a attribué la Matica srpska de Novi Sad en 1959 pour l'ensemble de son œuvre poétique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésies
  • Tragovi, 1928.
  • Četiri strane sveta i tako dalje, 1930.
  • Anatomija, 1930.
  • Pesme (Detinjstvo, Mladost, Brodolom, Ljubav, Nemir), 1938.
  • Zrenjanin, 1949.
  • Višnja za zidom, 1950.
  • Hana, 1951.
  • Čovekov čovek, 1953.
  • Nastanjene oči, 1954.
  • Flora, 1955.
  • Kairos, 1959.
  • Tropi, 1959.
  • Snimci, 1963.
  • Trg Em, 1968.
  • Pročitani jezik, 1972.
  • Strip stop (avec Predrag Nešković), 1973.
  • Telo telu, 1975.
  • Veverice-leptiri ili nadopis obojenog žbunja, 1976.
  • Reči na delu, 1977.
  • Misterija dana, 1979.
  • Trema smrti, 1982.
  • Gladni stoliv, 1983.
  • Đačka sveska sećanja, 1985.
  • Mali oglasi smrti, 1986.
  • Dvojezična noć, 1987.
  • Mitološki zverinjak smrti, 1987.
  • Svetlaci neslični sebi, 1987.
  • Pesmice : a diftong se obesio, 1988.
  • Ridaji nad sudbinom u magli, 1988.
  • Prva ruka (posthume), 1999.
  • Detinjstvo i druge pesme (posthume), 2006.
  • Krov oluje(posthume), 2008.
Romans
  • Pesma, 1952.
  • Beton i svici, 1955.
  • Radni naslov beskraja, 1958.
  • Generalbas, 1962.
  • Ćutnje, 1963.
  • Gladi, 1963.
  • Tajne, 1964.
  • Bekstva, 1966.
  • Zavičaji, 1971.
  • Gospodar zaborava, 1980.
Mémoires
  • Po zanimanju samoubica, 1988.
Essais et textes de critique littéraire
  • Položaj nadrealizma u društvenom procesu, 1932.
  • Poezija i otpori, 1952.
  • Pre podne, 1960.
  • Notes, 1969.
  • Pristojnosti, 1969.
  • Novine nevino, 1969.
  • Poezija, otpori i neotpori, 1969.
  • Rituali umiranja jezika, 1971.
  • Pod-tekst, 1979.
  • Pod-sećanja, 1981.
Récits de voyages
  • Među Markosovim partizanima, 1947.
  • Crno na belo, 1962.
Textes polémiques
  • Procesi, 1983.
  • Polemika i dalje, 1986.
Théâtre
  • Ljubav u četiri usne, 1956.
  • Mesije Mesijah oh, 1986.
Scénarios de films
  • Majka Katina, 1947.
  • Do pobede, 1948.
  • Dečak Mita, 1950.
  • Poslednji dan, 1951.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) Jovan Deretić, Kratka istorija srpske književnosti (« Une courte histoire de la littérature serbe »), Svetovi, Novi Sad, 2001.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]