Oshossi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oshossi, ou Oxóssi dans le candomblé brésilien, est une divinité originaire des traditions religieuses de l'Afrique de l'ouest. Il est l'orisha de la chasse et des chasseurs[1]. Il serait le plus jeune frère ou fils d'Ogun[2].

Importance dans les Amériques[modifier | modifier le code]

Comme les autres orishas, Oshossi a pour origine les traditions religieuses d'Afrique de l'ouest. Cependant, son culte est presque oublié en Afrique, alors qu'il est vivace au Brésil et à Cuba. Il faut probablement y voir pour cause le fait que, au XIXe siècle, Ketu, en Afrique, a été complètement détruit et pillé et que ses habitants, adeptes d'Oshossi, ont alors été déportés comme esclaves au Brésil et à Cuba[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Erukere, associé en particulier à Oxóssi, dans le candomblé.

On le représente armé d'un arc et d'une flèche dans une main, et dans l'autre un erukere ; il s'agit de la queue d'un animal, symbole royal en Afrique, qui rappelle qu'il était un roi de Ketu[2].

Il est assimilé à Saint Georges à Salvador de Bahia, et à Saint Sébastien à Rio de Janeiro. Son jour est le jeudi[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Roger Bastide 1996, p. 125
  2. a, b, c et d Oshossi, sur Liste des principaux orishas

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Bastide, Les Amériques noires: les civilisations africaines dans le nouveau monde, Editions L'Harmattan,‎ 1996 (ISBN 9782738443090, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]