Oscar Monteiro Torres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oscar Monteiro Torres
Image illustrative de l'article Oscar Monteiro Torres

Naissance
Angola
Décès 20 novembre 1917 (à 28 ans)
Laon, France
Mort au combat
Origine Portugal
Allégeance Flag of Portugal.svg Armée portugaise
Grade Capitaine
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Légion d'honneur
Croix de guerre française
Croix de guerre Portugaise
Ordre portugais de la Tour et de l'Épée

Oscar Monteiro Torres, né le 26 mars 1889 à Luanda en Angola, est l'un des rares pilotes portugais à avoir servi au sein d'une escadrille de chasse en France pendant la Grande guerre. Il a été le premier aviateur militaire Portugais tué au combat.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 11 ans, il intègre le collège militaire à Lisbonne et rejoint par la suite l'école militaire jusqu'en 1909 où il termine sa formation dans la cavalerie. En 1910, il effectue son service militaire en Angola.

Républicain convaincu, il défend la participation du Portugal à la Grande guerre aux côtés des alliées. Cette prise de position lui impose d'aller en Angleterre, où il sera appelé par le colonel Norton de Matos en 1915.

Il est alors intégré au détachement aérien et devient l'un des organisateurs de l'École d'aviation de Vila Nova da Rainha.

En février 1916, accompagné de António Maya et d'Alberto Lello Potella, il reçoit une formation de vol à Hendon, Grande-Bretagne.

Ayant acquis son brevet de pilote en Angleterre, il est l'un des aviateurs du Corps expéditionnaire portugais à avoir été envoyé en France pendant la Première Guerre mondiale. Il est alors intégré à l'Escadrille des Cigognes sur la base de Soissons, équipée de SPAD VII.

Il est finalement abattu le 19 novembre 1917 et décède le lendemain à l'hôpital militaire de Laon.

Lors de ce combat aérien, il réussit à abattre 2 Halberstadt.

Il est dans un premier temps enterré par les Allemands, avec les honneurs militaires dans le cimetière de Laon. Et le 22 juin 1930, des obsèques nationales lui sont rendues.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le président António José de Almeida en compagnie de la femme d'Oscar Monteiro et de sa fille lui rendirent hommage. Ils furent accompagnés par le Chef du Gouvernement Carlos Maia Pinto, le ministre de la Guerre Soares Freitas et de responsables de l'école de l'aviation militaire.

  • Une avenue de Lisbonne porte son nom.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (pt) Edgar Pereira da Costa Cardoso, História da Força Aérea Portuguesa, Ed. Cromocolor, Lisbonne
  • (pt) História de Portugal, Dicionário de Personalidades, Volume XX, Ed. Quidnovi, 2004
  • (pt) Dans la revue Portugal na Guerra, 1917, Paris, année 1, Nº 3
  • (pt) Dans la revue Ilustração Portuguesa, 3 décembre 1921, page 428
  • (pt) Dans la revue Ilustração Portuguesa, 28 juin 1915, page 831

Voir aussi[modifier | modifier le code]