Oscar Bonavena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oscar Bonavena
Image illustrative de l'article Oscar Bonavena
Fiche d’identité
Nom complet Oscar Natalio Bonavena
Surnom Ringo
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Date de naissance 25 septembre 1942
Lieu de naissance Buenos Aires, Argentine
Date de décès 22 mai 1976
Taille 1,79 m (5 10)
Catégorie Poids lourds
Palmarès
  Professionnel
Combats 68
Victoires 58
Victoires par KO 44
Défaites 9
Matchs nuls 1
Titres professionnels Champion d'Argentine poids lourds (1965)
Dernière mise à jour : 8 février 2014

Oscar Natalio Bonavena est un boxeur poids lourds argentin né le 25 septembre 1942 à Buenos Aires et mort le 22 mai 1976.

Carrière[modifier | modifier le code]

Surnommé Ringo en raison de sa coupe de cheveux de style Beatles, il débute sa carrière professionnelle en janvier 1964. Après 8 victoires dont 7 par KO (ayant toujours combattu à New York), il est sévèrement battu par l'expérimenté Zora Folley en février 1965. Au tapis au 8e round, il ne perd qu'aux points en étant donné perdant de 9 des 10 rounds par les juges[1]. De retour en Argentine, il remporte 11 victoires en 1965 mais contre beaucoup d'adversaires au faible palmarès. Il devient toutefois champion d'Argentine en battant par décision unanime Gregorio Peralta en septembre. En dehors du ring, il se fait remarquer par des altercations avec des journalistes. En mars 1966, il connaît sa deuxième défaite, par disqualification, contre Jose Giorgetti, l'ancien champion d'Argentine. Il prend sa revanche contre ce dernier deux mois plus tard en gagnant par décision unanime.

En juin à New York, il combat au Madison Square Garden le champion du Canada George Chuvalo et le bat par décision unanime[2]. En septembre, au même endroit, il rencontre la valeur montante de la catégorie, le futur champion du monde Joe Frazier. A deux reprises dans le second round, Smoking Joe va à terre. Revenant dans le match, l'américain remporte finalement le combat par décision partagée. Oscar retourne alors en Argentine pour 9 nouvelles victoires contre des adversaires de valeur très diverse.

En septembre 1967, il participe au tournoi pour le titre de champion du monde WBA dont Mohamed Ali vient d'être destitué. Il remporte son match contre le champion d'Europe Karl Mildenberger aux points par décision unanime après l'avoir envoyé au tapis 4 fois durant le combat. Cette victoire sera élue surprise de l'année par Ring Magazine. Il connaît toutefois la 4e défaite de sa carrière contre le futur champion du monde Jimmy Ellis lors du combat suivant[3].

Une nouvelle fois, Oscar connaît une nouvelle série de victoires en Argentine. En 1968, il prend sa revanche contre Zora Folley qui était cependant sur le déclin puis retrouve également Joe Frazier en fin d'année au Spectrum de Philadelphie. Après 15 rounds, Bonavena est battu une nouvelle fois aux points par décision unanime. Le 8 août 1969, il fait match nul contre Gregorio Peralta lors de leur second combat.

En décembre 1970, il rencontre Mohamed Ali. Ce dernier, excepté un bref combat contre Jerry Quarry, n'a plus boxé depuis 3 ans et demi et veut se préparer pour son combat contre Joe Frazier. Oscar va insulter et provoquer préalablement son adversaire, cet exercice étant d'habitude reversé à Ali. Le combat est prévu en 15 rounds et lorsque le dernier démarre, Bonavena est en retard aux points pour les trois juges. Un crochet gauche d'Ali l'envoie à terre. Il se relève mais est mis encore deux fois au tapis et perd finalement par KO technique pour la première et seule fois de sa carrière[4].

Après cette défaite, l'argentin combat moins souvent: il n'effectue qu'un combat en 1971 et un début 1972, combat qu'il perd par décision unanime contre l'ancien champion du monde des poids lourds Floyd Patterson. Fin 1973, il combat et gagne à 4 reprises contre des adversaires ayant plus de défaites que de victoires puis rencontre début 1974 le futur challenger mondial Ron Lyle. Il perd par décision unanime.

Lors des 2 années suivantes, il combat à 7 reprises pour autant de victoires. Mais en mai 1976, il est abattu d'une balle en plein cœur. Oscar Bonavena repose au cimetière La Chacarita à Buenos Aires.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]