Osbern de Gloucester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Osbern de Gloucester ou Osbern Pinnock (en latin : Osburn Pinnuc Claudianus) (fl. 1148), est un moine bénédictin ainsi qu'un lexicographe et théologien du XIIe siècle[1].

Le mot latin Pinnuc suggère qu'il serait né près de Stanway dans le Gloucestershire, et Claudianus signifie « de Gloucester »[1]. Il est moine à l'abbaye Saint-Pierre de Gloucester sous l'abbé Hamelin (1148-1179), mais était peut-être déjà là sous l'abbé Gilbert Foliot (1139-1148)[1].

Il est l'auteur de plusieurs travaux théologiques qui n'ont jamais été publiés[1]. Parmi eux, un dialogue de Nicolas sur le Pentateuque ; un traité de six livres sur le Livre des Juges adressé à Gilbert Foliot quand il était évêque d'Hereford ; des traités sur l'incarnation, la nativité, les sacrements de la Passion, et la résurrection[1].

Mais c'est son travail de lexicographie, dit Panormia ou Liber derivationum, qui reste le plus marquant[1]. Il survit dans au moins 25 manuscrits[1]. C'est une liste alphabétique de dérivations lexicales, riche de citations[1]. Il s'agit d'une amélioration modeste, dans le sens d'une systématisation[2], de l'essai de classement dérivationnel tenté par Papias dans Elementarium doctrinae rudimentum (vers 1050)[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i A. G. Rigg, « Pinnock, Osbern (fl. c.1148) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004
  2. Martine Furno, « De l'elementarium au thesaurus : l'émancipation des lexiques latins monolingues aux XVe et XVIe siècles », Histoire Épistémologie Langage, 19, 1, 1997, pp. 159-160. (En ligne.)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. W. Hunt, « The “lost” preface to the Liber derivationum of Osbern of Gloucester », Mediaeval and Renaissance Studies, vol. 4 (1958), p. 267-282.

Source[modifier | modifier le code]

  • A. G. Rigg, « Pinnock, Osbern (fl. c.1148) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.