Orycterocetus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Orycterocetus est un genre éteint de mammifères marins de la famille des Physeteridae, et donc proches du cachalot.

Le genre a été initialement décrit comme vivant dans la mer du Nord, mais en 2004 une mandibule incomplète d'un spécimen appartenant à ce genre est découverte dans certains sédiments du Miocène dans le sud de l'Italie et est la première découverte de ce genre dans le bassin méditerranéen. C'était une symphyse de la mandibule, longue et étroite, avec des dents cylindriques, légèrement incurvées et dépourvues d'émail. Compte tenu de la large distribution du genre dans l'Atlantique Nord, on pense que la présence inhabituelle dans la Méditerranée était due à un certain degré d'échange entre les cétacés de cette région et l'Atlantique Nord au cours du Miocène[1].

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Le genre Orycterocetus compterait trois espèces[2] :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joseph Leidy, « Observations on extinct Cetacea », Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 6,‎ 1853, p. 377-378 (lire en ligne)
  • (en) Joseph Leidy, « Notice of remains of extinct vertebrated animals discovered by Professor E. Emmons », Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 8,‎ 1856, p. 255-257 (lire en ligne)
  • (en) Edward Drinker Cope, « An addition to the vertebrate fauna of the Miocene period, with a synopsis of the extinct Cetacea of the United States », Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 19, no 4,‎ 1868, p. 138-157 (lire en ligne)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Giovanni Bianucci, Walter Landini et Angelo Varola, « First discovery of the Miocene northern Atlantic sperm whale Orycterocetus in the Mediterranean », Geobios, vol. 37, no 5,‎ septembre–octobre 2004, p. 569–573 (DOI 10.1016/j.geobios.2003.05.004)
  2. TPDB, consulté le 24 octobre 2010