Orteguina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orteguina réalisée par Humberto Flores.

Dans le monde de la tauromachie, l'orteguina est une passe de cape inventée en 1926 par le matador mexicain Ricardo Romero Freg[1], torero à ne pas confondre avec Luis Freg, également matador mexicain.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une variante de la passe de cape « al costado por detras »[2].

Elle demande une dextérité particulière et un long entraînement. Le maestro lâche une extrémité de la cape avec une main passée derrière son dos, et lui fait accomplir une course ondulante dans les airs pour rattraper la pointe qu'il vient de lâcher. Cela revient à enchaîner plusieurs gaoneras avec des « serpentinas ».

Cette passe qui tient de la jonglerie, a été d'abord reprise en Espagne par Domingo Ortega qui l'a ramenée d'Amérique latine en lui donnant son nom[2]. Mais c'est probablement Paquirri qui a le mieux réussi cette manœuvre en Europe[3].

Dans certains glossaires de la tauromachie, elle porte le nom de « fregolina » du nom de son inventeur (Ricardo Romero Freg)[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auguste Lafront, Encyclopédie de la corrida, Paris, Prisma,‎ 1950
  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont,‎ 2003 (ISBN 2221092465)
  • Paul Casanova et Pierre Dupuy, Dictionnaire tauromachique, Marseille, Jeanne Laffitte,‎ 1981 (ISBN 2862760439)
  • Jean Testas, La Tauromachie, Paris, PUF,‎ 1974

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bérard 2003, p. 495
  2. a et b Lafront 1950, p. 123
  3. Casanova et Dupuy 1981, p. 118