Orson et Olivia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Orson et Olivia

Titre original Orson et Olivia
Genre Série d'animation
Pays d'origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 26
Durée 24 minutes
Diff. originale 8 mars 1995

Orson et Olivia est une série télévisée d'animation Italo-française en 26 épisodes de 24 minutes, créée d'après la bande dessinée Basil et Victoria de Yann le Pennetier et Édith et diffusée à partir du 8 mars 1995 sur TF1 puis en 1997 sur Canal J. Au Québec, la série a été diffusée sur Canal Famille.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Londres, à l'époque victorienne, deux enfants abandonnés vivent sous les ponts, dans une barque, avec une bande d'autres orphelins et leur chien Falstaff. L'occasion de nombreuses aventures. Chaque épisode contient un rêve d'Olivia.

Voix[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Arthur Qwak
  • Scénario : Jean-Louis Bachellier, Yann le Pennetier, Véronique Herbaut, ...
  • Story-boards : Stéphane Bernasconi, Gilles Cazaux, Pascal Morelli, ...
  • Chara-Design : Valérie Hadida, Edith Grattery
  • Direction de l'animation : Pierre Lyphoudt
  • Direction du design : Marc Boréal et Vincent Momméja
  • Direction du layout : Parastou Farivar, Philippe Vidal
  • Direction artistique : Sophie Deschaumes
  • Musiques : Yves de Bujadoux
  • Production : Philippe Grimond, TF1, Ellipse, RAI

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Olivia : la tignasse rousse, elle se montre souvent plus futée qu'Orson, mais aussi plus grognonne.
  • Orson : petit garçon coiffé d'un chapeau melon, il gagne sa vie comme « dératiseur d'élite ».
  • Falstaff : le chien, de couleur grise, aux longues oreilles, le cou entouré d'un foulard bleu. Son nom vient d'un personnage de Shakespeare, Falstaff.
  • l'inspecteur Javert : ce policier pourchasse les enfants des rues. Son nom vient des Misérables de Victor Hugo.
  • Guili-Guili
  • Peau-de-fesses : il est gros, adore les pudding et vend des allumettes
  • Henriette

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Henriette
  2. Le music hall
  3. Les joyaux de la couronne
  4. Les conquérants du pôle
  5. Noirouf
  6. Le 37e Duc de Sutherland
  7. Cœur de pierre
  8. Les yeux qui dansent
  9. Les enfants du Maradjadja
  10. La bombe
  11. Un pari indigne
  12. Baobab
  13. Monsieur William
  14. Jim le docker
  15. Le scribe accroupi
  16. La femme du XXe siècle
  17. La vengeance de Robex
  18. La sortie s'il vous plaît
  19. Hareng d'avril
  20. Le merle de Falstaff
  21. Les cygnes de la Tamise
  22. Guili guili
  23. De l'autre côté du brouillard
  24. Le ruban rose
  25. Roméo et Olivia
  26. Le pudding de Noël

Commentaires[modifier | modifier le code]

La série animée est bon enfant et édulcorée, par rapport à la bande dessinée dont elle s'inspire, parfois crue. Les dessins se signalent par leur originalité, des décors fouillés, et des jeux d'opposition entre des couleurs vives et un camaïeu de marron.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]