Orsenna (pays)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cité-État imaginaire, inventée par Julien Gracq dans son ouvrage Le Rivage des Syrtes.

La principauté d’Orsenna est un État marchand et prospère, mais décadent; son orgueil et sa grandeur s'appuyant seulement sur un passé conquérant ancien, et la nation a perdu ses idéaux.

Cet État est une incarnation d’un Occident parvenu au faîte de la prospérité, mais privé d’idéal et condamné à gérer le quotidien ; il peut être associé à la notion de déclin de l'Occident, pour reprendre la formule d’Oswald Spengler, et spécialement à la France des années 1930, inconsciente des périls que lui faisait courir l'Allemagne nazie.

Le nom du pays (comme de ses villes et de ses habitants) évoque par contre très largement l'Italie, et ses républiques marchandes, en particulier celle de Venise (qui est de plus le symbole de la "ville-musée" à l'histoire prestigieuse).

La ville d'Orsenna a inspiré le pseudonyme de l'écrivain Erik Orsenna (Erik Arnoult de son vrai nom).