Ornithomimidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ornithomimosauria)
Aller à : navigation, rechercher

Les Ornithomimosauria, ou Ornithomimidae, ("Imitateurs d'oiseau" en latin) appelés couramment "dinosaures autruches" en raison de leurs caractéristiques morphologiques particulières, étaient des dinosaures théropodes de taille moyenne, au long cou, au bec édentés (excepté pour les espèces les plus primitives) aux grands yeux et aux longues jambes bâties pour la course. Ils ont vécu en Laurasie du crétacé inférieur au crétacé supérieur, et ce jusqu'à l'extinction du crétacé. Il est possible qu'ils soient apparus dès le jurassique supérieur.

Description[modifier | modifier le code]

Ce groupe est caractérisé par leur petite taille (pas plus de 3 mètres de hauteur), par un long cou, une tête aux grands yeux, au cerveau relativement grand par rapport au reste du corps, des bras longs dotés de mains à trois doigts munies de griffes longues et recourbées, des jambes longues conçues pour une grande rapidité, des pieds tridactyles et une queue toute aussi longue qui devait sans doute servir de stabilisateur lorsqu'il courait.

Chez les espèces les plus primitives, le bec est effilé et possède sur les deux mâchoires une rangée de centaines de petites dents dentelées, ainsi qu'une crête osseuse au sommet de la tête, semblable à celle de certains ptérosaures, et dont la fonction exacte n'est pas connue. Par contre, les espèces les plus avancées sont toutes édentées. On suppose que les ornithomimés auraient pu posséder un sac gulaire pour contenir les aliments, ce qui a d'ailleurs été prouvé dans le cas de pelecanimimus.

Comportement[modifier | modifier le code]

Main de Struthiomimus

On suppose qu'ils étaient grégaires et qu'ils vivaient en groupes de plusieurs dizaines d'individus, du moins pour les spécimens les plus évolués. C'étaient des animaux intelligents ; la cavité cérébrale de leur crâne était grande par rapport à leur corps ; de plus, leur vision était excellente, grâce à leurs grands yeux associés à leur gros cerveau.

On ignore comment étaient leurs nids et comment ils élevaient leurs petits, mais il est probable que, comme la grande majorité des dinosaures bipèdes grégaires et les ratites, ils fabriquaient des nids collectifs et élevaient leurs petits en groupe jusqu'à un certain âge.

Hormis peut être pour le Deinocheirus, leurs défenses étaient limitées et face à des prédateurs plus gros, la fuite devait s'avérer la solution la plus efficace ; ce qui se confirme par leur morphologie basée sur le sprint.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce modèle d'Ornithomimus montre un spécimen se nourrissant d'œufs, une des théories sur son alimentation.

La plupart des scientifiques s'accordent à dire que les ornithomimés étaient omnivores à dominantes herbivore ; on a retrouvé des gastrolithes à l'emplacement de leur estomac. De plus, d'après la fréquence des ossements fossiles retrouvés des espèces de ce taxon, ces derniers auraient été les dinosaures de petite taille les plus nombreux en Amérique du Nord au crétacé supérieur-ce qui concorderait avec la thèse du régime herbivore de ce groupe, ou du moins de manière majoritaire- puisque dans un écosystème donné les espèces herbivores sont plus nombreuses que les espèces carnivores.

Henry Fairfield Osborn suggéra que les étranges bras, longs et terminés par une main à trois griffes longues et recourbées, auraient pu servir à se saisir les branches hautes des arbres pour ensuite les décortiquer de leurs feuilles, ce que certaines études ultérieures menées sur les mains particulières de ce taxon supporteraient fortement.

En 2001, des études scientifiques menées sur le crâne d'ornithomimés évolués montrèrent que ces espèces possédaient, à l'intérieur de leur bec, des lamelles verticales semblables à celles que l'on retrouve chez les canards modernes, et suggérèrent qu'ils auraient pu être des filtreurs, laissant leur bec au ras de l'eau pour capturer des micro-organismes pour s'en nourrir. Néanmoins, d'autres scientifiques argumentèrent que des telles structures crâniennes pouvaient se retrouver chez de nombreuses variétés d'animaux non filtreurs possédant un bec, comme les tortues.

Ils devaient se nourrir de feuilles, de jeunes pouces, de fruits et de graines, et peut être de petits animaux comme des lézards, des petits mammifères et des amphibiens. Il a aussi été aussi suggéré qu'ils auraient pu se nourrir d'œufs d'autres dinosaures, bien que rien ne le prouve à l'heure actuelle.

Le bec long et denté des espèces les plus primitives suggère plutôt un régime carnivore ; il n'est pas impossible qu'ils aient été charognards, ou encore piscivores (ce qui est assez probable dans le cas de pelecanimimus, les restes ayant été trouvés non loin de ce qui était un lac à l'époque de la mort de l'animal, ainsi que par la présence d'un sac gulaire)

Plumage[modifier | modifier le code]

Reconstitution avec plumage d'un Struthiomimus

Les ornithomimés sont un groupe proche des maniraptores, et on suppose qu'ils auraient pu posséder des proto-plumes et peut être des plumes plus évoluées, notamment à des fins comportementales (Socialisation, cohésion des groupes, parade nuptiale). À l'heure actuelle, aucun fossile découvert n'a permis de confirmer cette théorie, du fait de la nature des roches contenant les ossements. Néanmoins, leurs caractéristiques aviaires (Notamment pour la famille voisine, les Alvarezsauridae) suggèrent fortement cette possibilité.

Systématique, phylogénie et évolution[modifier | modifier le code]

La position systématique et phylogénique des ornithomimés reste encore mal connue. On suppose qu'ils étaient proches des Alvarezsauridae.

Représentation d'une espèce primitive : Harpymimus.

Notes[modifier | modifier le code]