Orly Castel-Bloom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Orly Castel-Bloom (hébreu : אורלי קסטל-בלום) est une écrivaine israélienne née en 1960 à Tel Aviv.

Biographie[modifier | modifier le code]

Orly Castel-Bloom est née le 26 novembre 1960 à Tel Aviv, dans une famille de juifs égyptiens[1]. Jusqu'à l'âge de trois ans, elle eu des nourrices françaises et parlait exclusivement le français[2]. Elle a étudié la cinématographie à l'École Beit Zvi pour les Arts de la Scène à Ramat Gan ainsi qu'à l'université de Tel Aviv[1].

Castel-Bloom fut également oratrice à Harvard, UCLA ou encore les universités d'Oxford et Cambridge[1].

Castel-Bloom vit à Tel-Aviv et a deux enfants.

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Le premier recueil de nouvelles de Castel-Bloom, Pas loin du centre-ville, a été publié en 1987 chez Am Oved. Elle est l'auteur de onze livres publiés, parmi lesquels des recueils de nouvelles et des romans. Son roman de 1992, Dolly City a été inclus dans la Collection UNESCO d'œuvres représentatives[1]. En 1999, elle a été nommée parmi les 50 femmes les plus influentes d'Israël. Dolly City a été adapté en pièce de théâtre et joué à Tel-Aviv, ville natale et de résidence de l'auteur.

À partir de Les Radicaux libres, Castel-Bloom a arrêté d'écrire à la première personne. Dans Parcelles humaines (2002), elle fut le premier écrivain israélien à aborder le sujet des attentats-suicides palestiniens. Son anthologie de nouvelles On ne discute pas avec le riz est publiée en 2003.

Castel-Bloom a reçu deux fois le Prix du Premier ministre en Israël, le Prix Tel Aviv de la Fiction et a été nominée pour le Prix Sapir.

Le critique littéraire israélien Gershon Shaked l'a caractérisée comme un écrivain postmoderne qui « évoque le désespoir d'une génération qui n'est même plus capable de rêver les rêves de l'histoire sioniste[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Orly Castel-Bloom », The Institute for the Translation of Hebrew Literature
  2. (en) Vered Lee, « North Tel Aviv Star », Haaretz,‎ 17 août 2007
  3. Towards the Nineteen Nineties, A Generation Without Dreams http://www.ithl.org.il/interview2.html