Orhan Veli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Orhan Veli Kanik, né le 13 avril 1914 à Istanbul et mort le 14 novembre 1950 à Istanbul, est un poète turc, qui fit l'introducteur, avec Nazım Hikmet, du vers libre dans la poésie turque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à écrire à l'âge de 10 ans mais meurt prématurément, à l'âge de 36 ans, en tombant dans une tranchée barrant une chaussée en travaux, il meurt trois jours plus tard à Istanbul. Il est enterré au cimetière d'Aşiyan (tr), derrière le fort de Rumeli, l'un de ses lieux préférés[1].

Il a créé la revue Sesimiz (Notre Voix) avec Oktay Rıfat Horozcu (en) et Melih Cevdet Anday (en).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Va jusqu'où tu pourras, traduction par Elif Deniz et François Graveline de Git gidebildigin yere, éditions Bleu autour, collection « Poètes, vos papiers », 2009 (ISBN 978-2-3584-8001-7)
  • J'écoute Istanbul, traduction de M. E. Tatarag̃si et Gérard Pfister, Arfuyen, 1990
  • La Fontaineʼnin Masalları, traduction par Orhan Veli Kanîk de fables de La Fontaine, İstanbul, Doğan kardeş yayınları, 1948

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Articles concernant Orhan Veli sur le site du quotidien turc Milliyet