Orgeval (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orgeval.
Orgeval
Image illustrative de l'article Orgeval (Yvelines)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Saint-Germain-en-Laye
Canton Poissy-Sud
Intercommunalité sans
Maire
Mandat
Yannick Tasset
2008-2014
Code postal 78630
Code commune 78466
Démographie
Population
municipale
5 919 hab. (2011)
Densité 386 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 16″ N 1° 58′ 35″ E / 48.9211, 1.9764 ()48° 55′ 16″ Nord 1° 58′ 35″ Est / 48.9211, 1.9764 ()  
Altitude Min. 57 m – Max. 182 m
Superficie 15,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Orgeval

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Orgeval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Orgeval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Orgeval

Orgeval est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Orgevalais.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le mot « Orgeval » est formé d'une racine d'origine celtique, orc, qui signifie « lisière de la vallée » et de « val » dérivé du latin vallis, la vallée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune d'Orgeval occupe un site de coteaux en pente descendant vers le nord, dominant la Seine et adossés à des hauteurs boisées, prolongeant les reliefs de la forêt de Marly vers l'est et celle des Alluets vers l'ouest. Elle est drainée par différents ruisseaux coulant du sud vers le nord et qui se rejoignent pour former le ru d'Orgeval, dont le cours orienté vers le nord-ouest rejoint la Seine aux Mureaux.

Elle est traversée dans sa partie nord par deux grands axes de communication : la route départementale 113 (dite route de quarante sous), ex-route nationale 13 et l'autoroute de Normandie (A13). Dans le nord-est de la commune se trouve l'échangeur qui relie l'A13 et la D113, et donne accès également à l'A14, autoroute à péage qui débouche directement à la Défense.

Aucun aménagement cyclable n'y a été réalisé.

Proche de Poissy et de Saint-Germain-en-Laye, Orgeval n'est pas très éloignée de Paris (31 km), Mantes-la-Jolie (23 km), Pontoise (22 km) et Versailles (22 km) (Source Michelin).

Les communes limitrophes sont Crespières et Feucherolles au sud, Villennes-sur-Seine et Médan au nord, Poissy à l'est, Les Alluets-le-Roi et Morainvilliers à l'ouest.

Le territoire est majoritairement rural (80 %) et comprend 310 ha de bois. La partie urbanisée couvre environ 180 hectares et se compose très majoritairement d'habitat individuel réparti dans le bourg et les nombreux hameaux qui l'entourent, progressivement reliés entre eux par des zones de lotissements. Une importante zone d'activités commerciales s'est implantée dans l'espace compris entre la RD 113 et l'autoroute. On y trouve notamment un centre commercial « Art de vivre ».

La commune est traversée par un sentier de grande randonnée, le GR1, qui relie Triel au nord à Feucherolles au sud.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Orgeval

Les armes d'Orgeval se blasonnent ainsi :

d'or à l'aigle d'azur.

Le blason d'Orgeval est inspiré de celui de Jean VII Enguerrand, abbé de l'Abbaye d'Abbecourt d'Orgeval (ordre de Prémontré) vers 1550.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre-Saint-Paul

Le site d'Orgeval est habité depuis la préhistoire, des outils en silex datés du néolithique y ont été retrouvés.

Le mot « Orgeval » d'origine celtique veut dire lisière de la vallée.

Une source y fut sans doute exploitée par les Romains pour ses vertus thérapeutiques. Elle a été redécouverte d'ailleurs vers 1708 par le médecin de l'Abbaye. Malgré tout, son usage fut abandonné vers 1850.

Mais sa première mention dans l'Histoire est la fondation de l'Abbaye Notre-Dame d'Abbecourt en 1180 par Gasce de Poissy, suzerain d'Orgeval. Cette abbaye d'hommes qui dépendait du diocèse de Chartres, située près de l'hôtel du Moulin d'Orgeval, fut détruite vers le début du XIXe siècle.

Orgeval possède de nos jours une église d'Architecture romane du XIe siècle avec une flèche et une tour octogonale. La nef est du XVIe siècle.

Jeanne d'Arc y passa en allant délivrer Poissy et on y rechercha l'or au début du XVIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Yannick Tasset UMP  

Fiscalité[modifier | modifier le code]

  • Taxe d'habitation de 8,13 %, taxe foncière bâtie : 8,86 %, taxe foncière non bâtie : 53,41 %, taxe professionnelle : 11,07 %, taxe ordures ménagères : 3,80 % (2006).

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 919 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 385 1 500 1 494 1 635 1 593 1 644 1 631 1 414 1 399
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 283 1 259 1 305 1 330 1 341 1 302 1 374 1 348 1 373
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 348 1 303 1 410 1 304 1 464 1 493 1 490 1 525 1 742
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 948 2 106 3 236 3 936 4 509 4 801 5 359 5 456 5 855
2011 - - - - - - - -
5 919 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 27 %, 15 à 29 ans = 12,7 %, 30 à 44 ans = 21,2 %, 45 à 59 ans = 21,8 %, plus de 60 ans = 17,3 %) ;
  • 50,2 % de femmes (0 à 14 ans = 23,8 %, 15 à 29 ans = 12,6 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 18,7 %).
Pyramide des âges à Orgeval en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,3 
4,3 
75 à 89 ans
5,0 
12,7 
60 à 74 ans
13,4 
21,8 
45 à 59 ans
21,6 
21,2 
30 à 44 ans
23,1 
12,7 
15 à 29 ans
12,6 
27,0 
0 à 14 ans
23,8 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Culture[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Taux de chômage (1999) : 6,8 % contre 12,9 % en moyenne française.
  • Revenu moyen par ménage : 60 187 €/an contre 20 363 €/an en moyenne française.
  • La commune compte environ 6 banques et 9 agences immobilières.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La commune d'Orgeval est desservie par neuf lignes de bus qui relient Orgeval aux pôles de Les Mureaux, Plaisir - Grignon, Poissy, Saint-Quentin-en-Yvelines, Saint-Germain-en-Laye, La Défense.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Quelques Orgevalais célèbres :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edmond Bories, Notice historique sur Orgeval (Seine & Oise), Éditions René Bodin, Andrésy, 1908, 32 p.
  • Isabelle Duhau, Autour d'Orgeval : de la boucle de Poissy au pays de Cruye, Inventaire général du Patrimoine et Lieux Dits,‎ 2000 (ISBN 978-2905913302)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]