Organisme multicellulaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un organisme multicellulaire (ou pluricellulaire) est un organisme vivant composé de plusieurs cellules, différenciées ou non, en contact. Les organismes qui peuvent être vus à l'œil nu sont habituellement multicellulaires.

Un groupe de cellules semblables qui assurent une fonction au sein d'un organisme multicellulaire est appelé tissu.

Histoire évolutive[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2010, le plus vieil organisme multicellulaire connu était une algue rouge appelée Bangiomorpha pubescens ; elle a été trouvée fossilisée dans des roches de la période géologique de l'Ectasien datant de 1,2 milliard d'années, dans l'ère Mésoprotérozoïque[1],[2].

Toutefois, un groupe fossile d'organismes multicellulaires a été découvert en 2010 dans des sédiments gabonais, repoussant l'apparition des premiers organismes multicellulaires à plus de 2,1 milliards d'années[3] ; en 2014, le CNRS a définitivement confirmé cette estimation[4].

On met en évidence en biologie du développement que pour pouvoir se reproduire, les organismes multicellulaires ont eu à résoudre les problèmes de la production de cellules germinales (comme les spermatozoïdes ou les ovocytes) et de la régénération d'un organisme complet à partir de celles-ci. Ceci amène à penser que c'est le développement, pendant l'Ectasien, de la reproduction sexuée chez les organismes unicellulaires qui a permis l'apparition d'organismes multicellulaires.

Les organismes multicellulaires sont exposés au risque du cancer, qui correspond à une défaillance des mécanismes de régulation régissant la multiplication des cellules.

Le Myxozoa, le Volvox, le Dictyostelium discoideum seraient parmi les plus simples êtres vivants multicellulaires actuels[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicholas J. Butterfield, « Bangiomorpha pubescens n. gen., n. sp.: implications for the evolution of sex, multicellularity, and the Mesoproterozoic/Neoproterozoic radiation of eukaryotes », Paleobiology, vol. 26, pp. 386-404, 2000.
  2. Avant cette découverte, on pensait que les plus anciens exemples dataient de l'Édiacarien, il y a 700 millions d'années.
  3. El Albani et al., « Large colonial organisms with coordinated growth in oxygenated environments 2.1 Gyr ago », Nature, vol. 466, pp. 100-104, 2010.
  4. « Une vie complexe il y a 2 milliards d’années : l’hypothèse se confirme ! », sur futura-sciences.com,‎ 26 juin 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :