Ordre oblique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ordre oblique est une manœuvre militaire consistant à renforcer et à faire avancer une de ses ailes en premier, tout en dérobant l'autre aile[1] puis la soutenir par le centre et enfin, prolonger le mouvement par l'aile renforcée droite qui cherchera l'enveloppement de l'ennemi.

En 1745, Frédéric II de Prusse l'utilisa victorieusement contre les Autrichiens[1] et la paternité de cette manœuvre lui est souvent attribuée même si Épaminondas, général thébain l'utilisa lors de la bataille de Leuctres en 371 avant J-C[1]. Frédéric II l'utilisera plusieurs fois dans ses batailles notamment lors de la bataille de Leuthen qu'il remporta malgré une infériorité numérique de 1 contre 2[1]. Cette manœuvre exige une armée entrainée et disciplinée, capable de se déployer sans se mettre en position de danger sur son aile refusée et un commandement audacieux, sachant lancer la manœuvre au bon moment[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e "Ce que l'art militaire doit à l'Allemagne : Ordre oblique" de Thierry Widemann, Guerres & Histoire n° 7, juin 2012, page 52.