Ordre du Ouissam El Alaouite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’ordre du Ouissam — ou Wissamalaouite est un ordre honorifique marocain créé en 1913, alors sous le nom d'ordre du Ouissam alaouite chérifien[1], peu après l'instauration du protectorat français et sous le règne de Moulay Youssef. Comme l’ordre du Trône du Maroc, l’ordre du Ouissam alaouite est considéré comme l’équivalent de l’ordre national de la Légion d’honneur en France. Pour mémoire, le maréchal Lyautey ne portait sur son grand uniforme que les décorations de la Légion d’honneur et du Ouissam dit alors « alaouite chérifien ».

La distinction, ou décoration, du Ouissam alaouite est toujours décernée aujourd'hui aux ministres, aux diplomates, ainsi qu'aux personnalités étrangères (et non marocaines) ayant rendu des services éminents au Royaume. Les récipiendaires sont nommés ou promus par dahir (décret) du roi du Maroc, qui est le grand maître de l’ordre.

Grades[modifier | modifier le code]

  • Chevalier
  • Officier
  • Commandeur

Dignités[modifier | modifier le code]

Rubans (1913–1934)
MAR Order of the Ouissam Alaouite - Knight (1913-1956) BAR.png
Chevalier
MAR Order of the Ouissam Alaouite - Officer (1913-1956) BAR.png
Officier
MAR Order of the Ouissam Alaouite - Commander (1913-1956) BAR.png
Commandeur
MAR Order of the Ouissam Alaouite - Grand Officer (1913-1956) BAR.png
Grand officier
MAR Order of the Ouissam Alaouite - Grand Cross (1913-1956) BAR.png
Grand-croix
Rubans (depuis 1934)
Ordre de l'Ouissam Alaouite Chevalier ribbon (Maroc).svg
Chevalier
Ordre de l'Ouissam Alaouite Officier ribbon (Maroc).svg
Officier
Ordre de l'Ouissam Alaouite Commandeur ribbon (Maroc).svg
Commandeur
Ordre de l'Ouissam Alaouite GO ribbon (Maroc).svg
Grand officier
Ordre de l'Ouissam Alaouite GC ribbon (Maroc).svg
Grand-croix

Mérite militaire chérifien[modifier | modifier le code]

Le Mérite militaire chérifien est une décoration rare. Ordre à classe unique (et non médaille), elle fut la plus haute distinction chérifienne selon les uns[2], la récompense du soldat marocain selon les autres[3].

Parmi les récipiendaires, on peut citer le général Texier, le général Catroux, le général Giraud et les maréchaux Lyautey et de Lattre de Tassigny, mais aussi le general americain Patton.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Dahir du 2 safar 1331 (11 janvier 1913) créant et réglementant l'ordre du “Ouissam alaouite chérifien” », Bulletin officiel du Maroc, no 30,‎ 23 mai 1913, p. 135-136 (lire en ligne).
  2. Émile Brunot, Jacques Bonjean, L’Unité de l’Empire chérifien, coll. des centres d’études juridiques, librairie générale de droit et de jurisprudence, 1955, [présentation en ligne], p. 98 et 213.
  3. Maurice Durosoy, Avec Lyautey : homme de guerre, homme de paix, Nouvelles Éditions Latines, 1976, [lire en ligne], p. 76.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Rousseau (préf. André Damien), Ordres et décorations de l'Empire chérifien au temps du Protectorat français au Maroc, 1912-1956, Versailles, Mémoire et documents,‎ 2005, 267 p. (ISBN 9782914611305), chap. III (« L'ordre du Ouissam alaouite chérifien »), p. 109-163