Ordre du Christ (Saint-Siège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre du Christ.
Ordre suprême du Christ
Illustration.
Croix et collier de l'Ordre suprême du Christ
Conditions
Décerné par Drapeau du Vatican Vatican
Type Ordre honorifique civil
Éligibilité Chefs d’État chrétiens
Détails
Statut non décerné et non aboli
Grades chevalier
Statistiques
Création 14 mars 1319 par Jean XXII
Dernière attribution 1987
Membres aucun membre vivant
Ordre de préséance
Précédent Inférieur
Ordre de l'Éperon d'or
Équivalent
Supérieur
Suivant
Illustration.
Ruban de l'ordre suprême du Christ

L'Ordre du Christ (ou Ordre Suprême de Notre Seigneur Jésus Christ) est la plus haute distinction pontificale. Il ne comporte qu'une seule classe et se porte avec la médaille en sautoir et la plaque sur le côté gauche de la poitrine. Avec la mort du roi Baudouin des Belges en 1993 il n'y a plus aujourd'hui de membre vivant de l'Ordre.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ordre a été créé en 1319 par Jean XXII. Il trouve ses origines dans l'ordre des Templiers dont est aussi issu l'Ordre du Christ décerné par les rois de Portugal (créé aussi en 1319 par le pape à la demande du roi du Portugal pour regrouper les chevaliers portugais de l'ordre du Temple ; à l'origine l'ordre portugais avait à la fois une composante séculière et religieuse. Au XVIIIe siècle, la composante religieuse avait disparu).

Conflits entre Rome et le Portugal[modifier | modifier le code]

Rome a précisé que le droit des monarques portugais de créer des chevaliers de cet ordre a été accordé par un pape dans la bulle pontificale ad ea quae ex émise à Avignon les 14 et 15 mars 1319. Alors que la bulle en elle-même ne confère pas explicitement au pape le droit de créer des nouveaux chevaliers, les papes successifs depuis Jean XXII l'ont fait depuis le XIVe siècle. Pendant de nombreuses années la monarchie portugaise a contesté les droits de la papauté sur l'Ordre, et a même, dans un cas vraisemblablement unique mais devenu célèbre, fait arrêter un chevalier italien, l'architecte Giovanni Servandoni, nommé par le Saint-Siège et qui en portait les insignes.

Réformé en 1905[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la réévaluation générale de l'organisation des honneurs du pape en 1905 par Pie X, l'ordre pontifical du Christ est devenu la décoration du pape la plus élevée. Elle était traditionnellement attribuée aux chefs d'État catholiques. Il est évident que dans cette réforme le saint Siège a voulu réaffirmer son autorité sur cet ordre.

Insigne et accessoires[modifier | modifier le code]

  • Collier d'or composé de boucliers émaillés blanc portant les armoiries pontificales et la croix de l'ordre alternées,
  • Trophée au centre du collier supportant l'insigne,
  • Croix latine d'émail blanc posée sur une croix latine pattée en émail rouge filetée d'or sommée d'une couronne royale d'or.

Restreint par Paul VI en 1966[modifier | modifier le code]

Son utilisation a été limitée par Paul VI dans sa Bulle Ordinis Equestres du 15 avril 1966 aux chefs d'État catholiques pour célébrer des occasions très spéciales au cours desquelles le Pape lui-même était présent. Il a rarement été accordé depuis: la dernière attribution a été faite par Jean-Paul II en 1987 à Fra Angelo de Mojana, 77e Prince et Grand Maître de l'Ordre de Malte à l'occasion du vingt-cinquième anniversaire de son élection au Grand Magistère (il mourut l'année suivante).

Personnalités honorées au XXe siècle[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]