Ordre des chanoines réguliers du Latran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Chanoines réguliers du Latran, qui portent officiellement le titre de Chanoines ordinaires de Saint-Augustin de la Congrégation du Très Saint-Sauveur au Latran, constituent un ordre religieux international de prêtres et de frères lais au sein de l'Église catholique.

Historique[modifier | modifier le code]

L'origine de ces chanoines remonte aux réformes du IVe siècle engagées par saint Martin de Tours en France et par saint Eusèbe de Verceil en Italie à l'intention du clergé. Ces évêques et d'autres encore cherchaient à proposer pour le style de vie accepté par leur clergé un modèle commun, fondé sur la vie communautaire menée par les premiers chrétiens, telle qu'elle était représentée dans les Actes des Apôtres. Le premier exemple de cet effort se rencontre dans la vie et le travail de la grande figure de saint Augustin d'Hippone, qui lui-même avait vécu comme un moine avant d'être appelé à assumer la charge d'évêque de sa ville d'Afrique du Nord. Par la suite, il rédigea une petite règle destinée à une communauté de femmes qui voulaient vivre l'idéal monastique. Ce document devint le guide officiel pour les premières des communautés religieuses qui émergèrent dans l'Église au cours des siècles suivants, parallèlement à la Règle de saint Benoît. C'est de là que vient l'appellation de « régulier », signifiant « qui suit une règle » (du latin Regula).

Sous la direction du cardinal Hildebrand (le futur pape Grégoire VII), le Synode de Latran de 1059 organisa et reconnut ces communautés en pleine expansion et les recommanda comme un modèle particulièrement favorable à la vie religieuse, à un moment où le célibat obligatoire devenait une exigence pour le clergé de l'Église romaine.

Cette congrégation trouve ses racines dans trois communautés plus anciennes :

  • La Congrégation du Très Saint-Sauveur avait été fondée en 1419 par l'union des communautés des chanoines de Saint-Marie de Reno dans la région de Bologne avec celle des chanoines de Saint-Ambroise à Gubbio.
  • Le clergé desservant la basilique du Latran à Rome pendant une grande partie du Moyen Âge était composé d'une communauté portant ce titre. Elle est ensuite partie au XVIIe siècle pour être remplacée par des chanoines séculiers.
  • En 1823, à la suite des dommages causés à de nombreuses communautés religieuses par les invasions napoléoniennes, ce qui restait de ces deux congrégations s'est réuni dans une nouvelle congrégation et a pris alors son titre actuel.

Le trait distinctif de leur vêtement est qu'il est composé d'une soutane complètement blanche, d'une large ceinture, d'une courte pèlerine couvrant les épaules (la mozette) et d'une calotte, exactement ce que porte le pape tous les jours.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

La congrégation a son siège près de l'ancienne basilique de Saint-Pierre-aux-Liens, où demeure l'abbé général en fonction avec la curie générale de l'Ordre. Des provinces existent en Italie, en Angleterre, en Espagne, en Pologne et aux États-Unis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]