Ordre de succession au trône d'Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les armes du Royaume d'Italie

L'ordre de succession au trône d'Italie réunit l’ensemble des personnes susceptibles de pouvoir prétendre aux titres de chef de la Maison de Savoie et d’héritier du trône de l'ancien Royaume d'Italie.

Lois de succession[modifier | modifier le code]

Sont éligibles à la succession au trône italien tous les membres masculins de la Maison de Savoie issus d’une union légitime et acceptée par le chef de famille. L’ordre successoral s’appuie en effet sur l’idée de primogéniture mâle (« loi salique ») et exclut donc l’ensemble des femmes et des enfants naturels. Outre ces exigences généalogiques, les membres de la Maison de Savoie doivent professer la foi catholique pour intégrer l’ordre de succession.

Ces règles de succession sont définies dans le Statut albertin de 1848, qui reprend largement les termes des lettres patentes de 1780 et de 1782 du roi Victor-Amédée III de Sardaigne. Elles ont toutefois été précisées dans le Codice civile de 1942 (art. 92, 105 et 114).

Querelle successorale[modifier | modifier le code]

Le roi Humbert II d'Italie n'ayant pas accepté le mariage de son fils unique, le prince Victor-Emmanuel de Savoie, avec la roturière Marina Doria, une partie des monarchistes italiens refuse de reconnaître ce dernier comme l'héritier du trône. C'est la raison pour laquelle le prince Amédée de Savoie-Aoste se positionne lui aussi en prétendant au trône depuis la mort du dernier monarque.

Ordre de succession selon les partisans du « prince de Naples »[modifier | modifier le code]

Selon les partisans de la branche aînée, l’actuel prétendant (« n° 0 » de la liste) au trône d'Italie est le prince Victor-Emmanuel de Savoie, « duc de Savoie », « prince de Naples », né le 12 février 1937. Il est prétendant au trône depuis la mort de son père, le roi Humbert II d'Italie, le 18 mars 1983.

  1. Descendant du prince Victor-Emmanuel de Savoie (1937)
  2. Emmanuel-Philibert de Savoie (né en 1972), « prince de Piémont », « prince de Venise », fils de Victor-Emmanuel de Savoie, « duc de Savoie », « prince de Naples »
    Descendants d’Aimone de Savoie-Aoste (1900-1948)
  3. Amédée de Savoie-Aoste (né en 1943), « duc d'Aoste », « prince de Cisterna et de Belriguardo », « marquis de Voghera » et « comte de Ponderano », fils d'Aimone de Savoie-Aoste, duc de Spolète et duc d’Aoste
  4. Aimone de Savoie-Aoste (né en 1967), « duc des Pouilles », fils d'Amédée de Savoie-Aoste, « duc d'Aoste », « prince de Cisterna et de Belriguardo », « marquis de Voghera » et « comte de Ponderano »
  5. Umberto de Savoie-Aoste (né en 2009), fils du précédent
  6. Amedeo de Savoie-Aoste (né en 2011), frère du précédent

Ordre de succession selon les partisans du « duc d'Aoste »[modifier | modifier le code]

Selon les partisans de la branche cadette, l’actuel prétendant (« n° 0 » de la liste) au trône d'Italie est le prince Amédée de Savoie-Aoste, « duc de Savoie », « duc d'Aoste », « prince de Cisterna et de Belriguardo », « marquis de Voghera » et « comte de Ponderano », né le 27 septembre 1943. Il est prétendant au trône depuis la mort de son cousin, le roi Humbert II, le 18 mars 1983.

  1. Descendants d’Amédée de Savoie-Aoste (né en 1943)
  2. Aimone de Savoie-Aoste (né en 1967), « duc d'Aoste » et « duc des Pouilles », fils d'Amédée de Savoie-Aoste, « duc de Savoie », « duc d'Aoste », « prince de Cisterna et de Belriguardo », « marquis de Voghera » et « comte de Ponderano »
  3. Umberto de Savoie-Aoste (né en 2009), « prince de Piémont », fils du précédent
  4. Amedeo de Savoie-Aoste (né en 2011), « duc des Abruzzes », frère du précédent

Articles connexes[modifier | modifier le code]