Ordre de bataille lors de l'opération Iskra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Articles principaux : opération Iskra et siège de Léningrad .

Ce qui suit est l'ordre de bataille des forces militaires en présence lors de l’opération Iskra, qui eut lieu entre le 12 et le 30 janvier 1943 sur le front de l'Est durant la Seconde Guerre mondiale pendant le siège de Léningrad.

Ordre de bataille des troupes Soviétiques et Allemandes lors de l’opération Iskra le 11 janvier 1943

Ordre de bataille au 11 janvier 1943[modifier | modifier le code]

Forces soviétiques[modifier | modifier le code]

Le total des troupes des deux fronts sont de 302 800 officiers et soldats, environ 4 900 pièces d'artillerie et de mortiers (d'un calibre de 76 mm et plus), plus de 600 chars et 809 avions.

Les troupes soviétiques sont environ 5 fois supérieures à celle de l'ennemi en hommes et en matériel.

Front de Léningrad[modifier | modifier le code]

Carte de l'opération Iskra

Le Front de Léningrad est sous le commandement du colonel-général Leonid Govorov

Aviation sous le commandement du colonel-général Stepan Dmitrievichs Rybalchenko
  • 13e Armée de l'Air
67e armée sous le commandement du lieutenant-général Michael Pavlovich Dukhanov (ru)
  • 1re ligne
  • En exploitation de percée
    • 13e division d’infanterie
    • 123e division d’infanterie
    • 102e brigade d’infanterie
    • 123e brigade d’infanterie
    • 142e brigade d’infanterie
  • En réserve
    • 46e division d’infanterie
    • 11e division d’infanterie
    • 55e division d’infanterie
    • 138e division d’infanterie
    • 34e brigade de ski
    • 35e brigade de ski
    • 152e brigade blindée
    • 220e brigade blindée
55e armée sous le commandement du lieutenant-général Vladimir Petrovitch Sviridov (ru)

La 55e armée reste sur ses positions défensives.

Front du Volkhov[modifier | modifier le code]

Le Front du Volkhov est sous le commandement des généraux Kirill Meretskov et Ivan Fedyuninsky

Aviation
  • 14e Armée de l'Air sous le commandement du lieutenant-général Ivan Petrovitch Zhuravlev composée de 414 avions
2e armée de choc sous le commandement du lieutenant-général Vladimir Zaharovich Romanovsky
  • 1re ligne
    • 128e division d’infanterie
    • 372e division d’infanterie
    • 256e division d’infanterie
    • 327e division d’infanterie
    • 376e division d’infanterie
    • 314e division d’infanterie
    • 122e brigade blindée
    • 32e régiment blindé de la garde
    • 4 bataillons blindés indépendant
  • En exploitation de percée
    • 18e division d’infanterie
    • 191e division d’infanterie
    • 71e division d’infanterie
    • 11e division d’infanterie
    • 239e division d’infanterie
    • 16e brigade blindée
    • 98e brigade blindée
    • 185e brigade blindée
  • En réserve
    • 22e division d’infanterie
    • 147e division d’infanterie
    • 11e brigade de ski
    • 12e brigade de ski
    • 13e brigade de ski
8e armée sous le commandement du lieutenant-général Philippe Nikanorovitch Starikov
  • 1re ligne
    • 265e division d’infanterie
    • 364e division d’infanterie
    • 73e brigade d’infanterie de marine
    • 25e régiment blindé
    • 2 bataillons blindés indépendant
54e armée du lieutenant-général Alexander Vasilevich Sukhomlin

La 54e armée reste sur ses positions défensives, mais reste en réserve pour une exploitation de percée de second échelon.

Artillerie[modifier | modifier le code]

L'opération est soutenue par l'artillerie des navires de la flotte de la Baltique et de la flottille de Ladoga qui se compose de 1 870 canons et mortiers et 2 885 canons et mortiers présent sur le front du Volkhov.

Forces allemandes[modifier | modifier le code]

Le Col de la Bouteille est tenu par le 24 Armeekorps sous les ordres du général Ernst von Leyser avec 6 divisions soit environ 60 000 officiers et soldats, soit 10 000-12 000 combattants par division, avec le soutien de 700 canons et mortiers, et d'environ 50 chars et canons d'assaut.
Le soutien aérien de la 18e armée et de l'ensemble du groupe d'armées Nord est réalisée laLuftflotte 1 forte d'environ 200 avions.

Ordre de bataille au 29 janvier 1943[modifier | modifier le code]

Après un premier assaut du 12 au 19 janvier les Soviétiques ayant obtenu, en partie, ce qu'ils souhaitaient, un « contact terrestre avec Léningrad », un léger répit intervient permettant aux troupes Russes d'établir des défenses telles que les Allemands ne puissent plus le leur disputer. Toutefois le haut commandement soviétique souhaitant consolider le passage le long du lac Ladoga décide de relancer une attaque avec comme objectif la ville de Mga nœud routier et ferroviaire très important. La prise de la ville par les soviétiques permettant le rétablissement du chemin de fer de Kirov entre Léningrad et Mourmansk. Durant cette période le front allemand, désormais entre la Néva et le Volkhov se restructure.

Articles détaillés : opération Iskra et siège de Léningrad .

Forces allemandes[modifier | modifier le code]

Le front allemand entre la Néva et le Volkhov sous les ordres du général Georg Lindemann est composé de 7 division toutes en 1re ligne.
Positionnement de la Néva au Volkhov:

4 divisions engagées dans les combats du col de bouteille ont été anéanties et ne sont plus que des débris. Ces unités sont dissoutes et les éléments survivants sont reversés dans les autres unités. Il s'agit des

Forces soviétiques[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le befehlspanzer est un char de commandement
  2. 9 chars pour 1 régiment !