Orchidopexie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’orchidopexie est une intervention chirurgicale permettant de fixer le testicule à l'intérieur du scrotum. Elle est indiquée lors du traitement chirurgical d'une cryptorchidie où elle vise à ramener le testicule ectopique dans le scrotum et à l'y fixer. Elle est aussi employée dans le traitement de la torsion du cordon spermatique (plus connue sous le nom de "torsion testiculaire"), permettant d'éviter une récidive en fixant le testicule au scrotum.

Contexte[modifier | modifier le code]

Lors de la maturation du fœtus, les testicules, initialement situés dans l'abdomen, migrent vers le scrotum. Il arrive qu'ils ne migrent pas, ou incomplètement : on parle alors de cryptorchidie, ou testicule ectopique, ce qui peut affecter un seul testicule ou bien les deux. La migration des testicules peut se poursuivre durant la première année de vie, mais doit être achevée avant l'âge de 12 à 18 mois.

Risques[modifier | modifier le code]

Si les testicules ne reviennent pas en place et restent en position ectopique, ils ouvrent alors la voie à des complications[réf. nécessaire] :

Dans ces situations, l'orchidopexie permet de diminuer les risques de complications. Pratiquée avant la puberté (et avant l'âge de 5 ans), l'orchidopexie diviserait par deux le risque de développer un cancer testiculaire[1].
L'orchidopexie tardive (pratiquée après l'âge de 5 ans) a été associéeà un risque accru de cancer du testicule de type séminome[2] .

Geste[modifier | modifier le code]

C'est une intervention qui consiste à amener le testicule (général bloqué en situation intra-abdominale) dans le scrotum, et à le fixer à sa place normale.
Le testicule est ainsi amené vers les bourses, auxquelles il est fixé.

Pronostic[modifier | modifier le code]

C'est une opération devenue courante, qui permettra généralement au patient de pouvoir produire des spermatozoïdes (Une température de 34 à 36 °C est nécessaire à la spermatogenèse, au delà il y a stérilité). Mais la non-descente du testicule étant potentiellement liée à une exposition in utero à un perturbateur endocrinien, l'opéré voit ses risques de fertilité réduite et de cancer du testicule augmenter[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Cancers...

Médecine, Recherche

Gonades

Système hormonal

Malformations, anomalies :

Divers ;

Systèmes et organes du corps humain[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A Pettersson, L Richiardi, A Nordenskjold, M Kaijser, O Akre. Age at surgery for undescended testis and risk of testicular cancer. New Eng J Med. 2007;356:1835-1841
  2. Walschaerts M, Muller A, Auger J, Bujan L, Guérin JF, Le Lannou D, Clavert A, Spira A, Jouannet P, Thonneau P. "Environmental, occupational and familial risks for testicular cancer: a hospital-based case-control study." Int J Androl. 2007 Aug;30(4):222-9. [1] (Human Fertility Research Group EA 3694, Hôpital Paule de Viguier, 330 avenue de Grande Bretagne, TSA 70034, 31059 Toulouse, Cedex 9, France.)
  3. ref>Walschaerts M, Muller A, Auger J, Bujan L, Guérin JF, Le Lannou D, Clavert A, Spira A, Jouannet P, Thonneau P. "Environmental, occupational and familial risks for testicular cancer: a hospital-based case-control study." Int J Androl. 2007 Aug;30(4):222-9. [2] (Human Fertility Research Group EA 3694, Hôpital Paule de Viguier, 330 avenue de Grande Bretagne, TSA 70034, 31059 Toulouse, Cedex 9, France.)