Orchiépididymite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une orchiépididymite est une inflammation d'un testicule (orchite) et d'un épididyme (épididymite).

Clinique[modifier | modifier le code]

Elle entraine une douleur testiculaire aigüe, pulsatile, unilatérale, et pose le problème du diagnostic différentiel avec une torsion du cordon spermatique qui est une urgence chirurgicale. Elle touche plus souvent l'adulte que l'enfant. Le mode d'apparition est brutal ou rapidement progressif.

A l'examen on peut retrouver des signes généraux comme une fièvre et des frissons, des signes urinaires comme une pollakiurie et des brulures mictionnelles, un écoulement urétral, un gros épididyme ou un bloc épididymo-testiculaire avec une bourse inflammatoire (oedematiée, rouge, chaude et douloureuse).

Le toucher rectal peut retrouver une prostate douloureuse dans le cas d'une prostatite aigüe associée.

Étiologie[modifier | modifier le code]

Elle est généralement due à une infection par un germe urinaire (par exemple Escherichia Coli), rétrograde, débutant au niveau de l'urètre et remontant par les canaux déférents jusqu'à l'épididyme.
Elle peut être due à une infection sexuellement transmissible, notamment par Chlamydia trachomatis.
Elle est plus rarement due à une infection systémique, comme l'orchite ourlienne de l'oreillon.

Examens complémentaires[modifier | modifier le code]

Il existe un syndrome infectieux biologique. La numération formule sanguine retrouve une hyperleucocytose à polynucléaire neutrophile. Ia vitesse de sédimentation et la CRP sont augmentées.

L'ECBU recherche une leucocyturie et une bactériurie.

Des hémocultures peuvent être réalisées en cas de syndrome infectieux marqué.

Diagnostic differentiel[modifier | modifier le code]

Traitement[modifier | modifier le code]

  • Repos au lit
  • Port d'un suspensoir ou d'un slip serré afin de limiter la douleur
  • Antalgique
  • Anti-inflammatoire non stéroidien
  • Antibiotique adapté aux germes en cause.