Orchestre philharmonique de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Orchestre philharmonique royal de Liège (OPRL) est le principal orchestre symphonique de Belgique avec l'Orchestre national de Belgique.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

L’Orchestre philharmonique royal de Liège est aujourd'hui reconnu comme « le meilleur orchestre de Belgique ». Forte de 100 musiciens, la seule formation symphonique de la Belgique francophone s'est considérablement rajeunie (près de la moitié de l'effectif est arrivée depuis moins de dix ans), a sensiblement élargi son répertoire et pratiqué résolument l'ouverture à tous les publics. Cette politique menée depuis l'arrivée en 1999 du Directeur général Jean-Pierre Rousseau, confortée par les directeurs musicaux successifs (Louis Langrée, Pascal Rophé) et depuis septembre 2011, Christian Arming, est soutenue activement par les pouvoirs publics (Fédération Wallonie-Bruxelles, Ville de Liège, Province de Liège, Région wallonne, Loterie Nationale). En dix ans, l'OPL a fait sept tournées à l'étranger (Pays-Bas, France, Espagne, Allemagne, Croatie, Suisse, Autriche et Amérique du Sud), s'est produit dans les meilleures salles d'Europe, tout en affirmant sa présence dans les villes belges (Bruxelles, Bruges, Charleroi, Eupen, Gand, Hasselt, Huy, Mons, Namur, Ostende, Saint-Hubert (Belgique), Saint-Vith, Turnhout et Verviers). L'orchestre donne près de 80 concerts par saison, dont plus de la moitié à la Salle philharmonique de Liège, son lieu de résidence.

Identité[modifier | modifier le code]

La réussite de l'OPRL tient à sa place originale dans le concert européen. À une tradition de soutien à la création, de promotion du patrimoine, d'illustration de la musique française, s'ajoutent l'exploration sans complexe du répertoire baroque (Georg Friedrich Haendel, Jean-Philippe Rameau, Henry Purcell) et classique (Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig van Beethoven), la découverte d'un vaste champ symphonique méconnu (Alexander von Zemlinsky, Karol Szymanowski, Carl Nielsen…) confronté aux chefs-d'œuvre de Gustav Mahler, Anton Bruckner, Maurice Ravel, Claude Debussy, Johannes Brahms, Piotr Ilyitch Tchaïkovski, etc. Originalité aussi dans l'offre de concerts et l'approche de la musique : les séries « Écouter la musique » et « Le dessous des quartes » – qui donnent les « clés » de l'orchestre – rencontrent un succès sans précédent depuis leur lancement en 2001, de même que les séances pour les enfants, les concerts gratuits. Les festivals et week-ends thématiques qui jalonnent les saisons (à Liège) attirent de larges publics en quête de découvertes et d'émotions fortes. Le lancement cette saison des "Samedis en famille" et de la série "À travers sons" répond à la demande de ces nouveaux publics. Depuis fin 1999, c'est le Français Jean-Pierre Rousseau qui en est le directeur général et artistique. Robert Coheur en est le Délégué à la programmation et à la pédagogie.

Artistes[modifier | modifier le code]

On ne compte plus les musiciens aujourd'hui internationalement renommés que l'OPRL a soutenus et invités dès le début de leur carrière. Qu'il s'agisse d'artistes belges (comme David Cohen, Patrick Davin, Jean-Pierre Haeck, Yossif Ivanov, Sophie Karthäuser…) ou européens (comme Frank Braley, Renaud Capuçon et Gautier Capuçon, Edward Gardner, Jonathan Gilad, Claire-Marie Le Guay, Éric Le Sage, Denis Matsuev, Paul Meyer, Emmanuel Pahud, Tedi Papavrami, Stefan Vladar, Valery Sokolov…). L’OPRL s'honore de pouvoir compter sur la fidélité de chefs illustres comme Günther Herbig, Theodor Guschlbauer, Paul Daniel… et l’arrivée de jeunes talents d'envergure comme Alain Altinoglu, Lise Berthaud, Emmanuelle Bertrand, Bertrand Chamayou, Jean Deroyer, Nora Gubisch, Arthur Jussen et Lucas Jussen, Wayne Marshall, Sergueï Nakariakov, Jean-Frédéric Neuburger, Antoine Tamestit, Cédric Tiberghien ou Marie-Ange Todorovitch.

Variété[modifier | modifier le code]

L'OPRL qui gère la salle philharmonique de Liège (située sur le boulevard Piercot) a pu élargir l'offre de concerts à la musique baroque, aux musiques du monde, et propose régulièrement des « cartes blanches » à des musiciens ouverts à toutes les disciplines. La présence d'un grand orgue symphonique (rénové en 2005), le goût de nombreux musiciens de l'orchestre pour la musique de chambre, l'intérêt du public pour les grands récitals, autorisent une programmation très large, dans l'une des plus belles salles de concert d'Europe.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Les productions de l'OPRL et de la Salle philharmonique de Liège sont très largement diffusées par Musiq'3 et le réseau des radios publiques européennes. L'OPRL est aussi très présent au disque (20 CD parus depuis 2000 sous les labels Universal, RCA/BMG, Cypres, Musique en Wallonie, Naïve…). Les prochaines saisons consacreront une présence accrue de l'OPRL sur le Web.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'OPRL a été fondé en 1960, et a célébré son 50e anniversaire au cours d'une saison exceptionnelle, qui a donné lieu à la publication d'un coffret de 50 CD regroupant l'intégrale de sa discographie de 1960 à 2008, ainsi qu'à l'édition d'un très bel ouvrage richement documenté : L'Orchestre philharmonique de Liège (1960-2010) : 50 ans au cœur de la cité.

Directeurs musicaux[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]