Oratorio de Pâques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oster-Oratorium
BWV 249
Oratorio de Pâques
Image décrite ci-après
Résurrection du Christ par Noël Coypel, thème central de l’oratorio de Bach

Genre Oratorio
Musique musique sacrée
Livret Picander
Langue originale Allemand
Durée approximative 45 min
Dates de composition Trois révisions jusqu'en 1740
Commanditaire Église Saint-Thomas de Leipzig
Création
Leipzig

L’Oratorio de Pâques, en allemand Oster-Oratorium (BWV 249) est un oratorio de Johann Sebastian Bach, achevé et donné le dimanche , dont trois versions ultérieures présentant des différences notables ont été conservées. Le texte, probablement rédigé par Picander, s'inspire d'un passage des Évangiles dans lequel les apôtres Pierre et Jean découvrent le tombeau vide de Jésus, le jour de Pâques. Ce serait plutôt une cantate qu'un oratorio, s'inspirant succinctement du récit évangélique pour s'orienter vers une méditation sacrée.

Bach donna cet oratorio deux jours après avoir fait entendre sa Passion selon saint Jean, le vendredi saint (30 mars) de 1725, sous les voûtes de l'église Saint-Thomas de Leipzig. Cet oratorio résulte d'un travail de parodie de la cantate profane dite « des bergers » BWV 249a donnée 5 semaines plus tôt, à Weissenfels.

Bach remanie l'ouvrage une dizaine d'années plus tard pour un Oratorium festo Paschali (Oratorio pour la fête de Pâques) et à nouveau après 1740.

Structure[modifier | modifier le code]

A l'inverse de l'Oratorio de Noël, l'Oratorio de Pâques n'a pas de narrateur mais quatre personnages qui déroulent l'histoire : Simon Pierre (ténor), Jean (basse), Marie-Madeleine (alto) et Marie de Jacques (soprano). Le chœur n'intervient qu'une seule fois, à la fin.

  1. Sinfonia (instrumental)
  2. Adagio (instrumental)
  3. Duo (ténor-basse) « Kommt, eilet und laufet » (Venez, hâtez-vous)
  4. Récitatif (soprano-alto-ténor-basse)
  5. Aria (soprano) « Seele, deine Spezereien » (Âme, tes aromates)
  6. Récitatif (alto-ténor-basse)
  7. Aria (ténor) « Sanfte soll mein Todeskummer » (Mon chagrin mortel peut maintenant s’adoucir)
  8. Récitatif (soprano-alto)
  9. Aria (alto) « Saget, saget mir geschwinde » 'Dis-moi vite)
  10. Récitatif (basse)
  11. Chœur « Preis und Dank » (Gloire et action de grâce)

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]