Oranger des Osages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Oranger des Osages (Maclura pomifera ; syn. Maclura aurantiaca) est (comme le Mûrier, apparemment son plus proche parent) un arbre de la famille des Moraceae.

Cette plante est également connue sous les synonymes suivants : Maclure épineux, Bois d'arc (expression désignant aussi d'autres espèces d'arbres).

Description[modifier | modifier le code]

Inflorescence femelle

C'est une espèce dioïque d'arbre ou d'arbuste épineux à feuilles caduques. Les pieds femelles produisent des fruits verts de la taille d'une orange ou plus gros. En fait, il ne s'agit pas d'un fruit simple mais (comme pour la figue ou plutôt le fruit à pain) d'une infrutescence, c'est-à-dire, d'une agglomération d'un ensemble de fruits issus d'une multitude de fleurs. L'intérieur du fruit est blanc, compact, homogène avec de petits pépins marron foncé. Le fruit exhale un parfum citronné légèrement épicé. Le botaniste américain Thomas Nuttall (1786-1859) lui donna son nom générique en y ajoutant aurantiaca qui veut dire orangé. Mentionné par William Dunbar et George Hunter en 1804 lors de leur voyage dans le bassin du Mississippi. Cette espèce fut introduite en France en 1812 pour son feuillage proche de celui du mûrier et dont on pensait faire la nourriture des vers à soie dans les régions trop froides pour la culture du mûrier, car l'espèce est rustique et fructifie jusque sous le climat de Paris. Ces essais furent vite abandonnés et on ne le planta plus guère que pour l'ornement.

Le nom commun vient de la tribu indienne des Osages, qui occupait la zone où pousse cet arbre.

Maclura pomifera en coupe

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Il est originaire d'Amérique du Nord et plus précisément du sud-est de l'Oklahoma, du sud-ouest de l'Arkansas et du nord-est du Texas. On le trouve aussi dans le Missouri, proche du Mississippi. Il n'est jamais très abondant.

Introductions[modifier | modifier le code]

Il est planté comme arbre d'ornement et de collection en zone tempérée.

Utilisation[modifier | modifier le code]

orange des Osages

Le fruit n'est pas comestible à cause de son amertume. Les Indiens de la tribu des Osages (apparentée aux Sioux), se servaient du latex laiteux contenu dans le fruit (et dans les autres organes) pour se peindre le visage et teindre leurs vêtements. En effet, au contact de l'air, le latex jaunit. Le bois fut aussi utilisé pour la fabrication de leurs arcs d'où le nom vernaculaire de bois d'arc parfois donné à cet arbre. Dans la région de Saint-Louis, dans le Missouri, au bord du Mississippi, les fruits sont utilisés et vendus sur les marchés fermiers pour chasser les mouches (observé à l'occasion d'un voyage à Saint-Louis).

En Europe de l'Est, la médecine traditionnelle l'utilise contre les rhumatismes, pour la cicatrisation des blessures ou encore en tant qu'antibiotique, ainsi que pour stimuler l'activité cardiaque.

Hypothèse[modifier | modifier le code]

Dans la nature, ces fruits ne sont pratiquement pas consommés par les animaux, en dehors des écureuils qui recherchent les graines. Il est peu habituel qu'un gros fruit charnu ne soit pas consommé par des animaux dispersant les graines. L'hypothèse a été émise récemment que ses fruits étaient autrefois consommés par le Megatherium, éteint peu après les premiers peuplements humains sur le nouveau monde. Les chevaux, qui existaient en Amérique du Nord mais avaient disparu avant l'arrivée des Européens, peuvent les consommer.

Reproduction[modifier | modifier le code]

orange des Osages

L'oranger des Osages est une plante dioïque : en l'absence de pied du sexe opposé, ses fruits sont stériles. Mais il utilise aussi un autre mode de reproduction :

le bouturage. C'est la raison pour laquelle la plupart des orangers des Osages penchent jusqu'à rupture du tronc : la partie tombée à terre refait des racines et donne un nouvel arbre. On utilise également le terme d'« arbre rampant » pour désigner cette stratégie. On peut obtenir de nouveaux plants simplement en mettant un fruit entier dans de la tourbe humide; au bout de quelques mois apparaissent de jeunes pousses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :