Oraison (liturgie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oraison.

En liturgie, une oraison (du latin orare, prier) est une formule destinée à matérialiser la prière collective au cours d'une cérémonie religieuse.

Elle peut se dire en conclusion à une antienne, une litanie, une incantation, une louange ou une hymne.

Oraisons de la Messe[modifier | modifier le code]

Une Messe contient au propre trois oraisons :

  • La collecte est dite au début de la cérémonie. Elle marque la fin des rites d'entrée et de préparation. C'est une entrée en matière, sa formulation exprime ce à quoi est destinée la cérémonie.
  • La secrète, ou prière d'offrande, est dite au début de l'offertoire. Son nom vient de ce qu'elle est normalement prononcée à voix basse (en latin, secreta).
  • La postcommunion est une formule de congé, où l'assemblée remercie pour la grâce de l'eucharistie qui vient d'être célébrée, et en demande les fruits. Elle marque symboliquement la fin du temps sacré de la Messe, et est suivie par les rites de conclusion.

Les oraisons de la liturgie latine se distinguent par leur sobriété et leur précision, alors que celles des liturgies orientales sont beaucoup plus ornées et poétiques.

Oraison dominicale[modifier | modifier le code]

On appelle oraison dominicale (c'est-à-dire, littéralement, la prière du dimanche) la prière du Notre Père. Cette expression populaire vient de ce que ce jour-là, le Notre Père, qui est une prière de dévotion personnelle très courante, est également dit à la messe dominicale (comme à toutes les messes, et à de nombreuses autres occasions liturgiques).

Article détaillé : Notre Père.

Autres types d'Oraisons[modifier | modifier le code]