Opuntia humifusa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'oponce de l'est (Opuntia humifusa, du latin humus, sol, et fusus, qui fuse, "qui épouse le sol" en référence au port rampant de cet Opuntia) est une espèce d’Opuntia largement répartie à l'Est des États-Unis, du Mississippi aux États du Nord-Est des États-Unis et Canada, jusqu'en Floride. Il devient rare dans son habitat d'origine en raison du développement agricole et urbain.

Il est naturalisé en Europe : en France notamment dans la vallée du Rhône, mais également dans les falaises d'un petit village de la vallée de l'Allier en Hte Loire (Chilhac)ou cette espèce est assez abondante. En Suisse, dans le Valais et le Tessi. En Italie, en Lombardie. Dans les Balkans.

Synonyme : Opuntia compressa

Description[modifier | modifier le code]

Plante buissonnante, formant des coussins de moins de 30 cm de haut.

Cladodes de forme ronde à obovée ou elliptique de 4–10 cm de long et 4–6 cm de large, souvent fripés en hiver. Glochides jaunes ou marrons, jusqu'à 3 mm de long et un glochide beaucoup plus long est parfois présent.

Floraison diurne au printemps et début d'été. Fleurs uniformément jaunes, parfois doubles, de 4-6 cm de long et de diamètre. Etamines réagissant au contact des insectes (ou d'un doigt: filaments sensitifs).

Fruits comestibles pourpres ou rouges en forme de poire, de 1,5-4 cm de long sur 2-3 cm de diamètre, aux aréoles portant des glochides (à retirer avant de consommer). Graines plates à arille blanche et épaisse (6-30 par fruit).

Variétés[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Extrêmement résistante au froid et aux climats humides, elle croît sans difficulté dans les jardins du Nord de l'Europe, où elle peut résister jusqu'à -25°C. Convient particulièrement à une plantation en rocaille exposée au sud. La floraison printanière est d'autant plus spectaculaire que l'hiver a été froid. Une espèce à recommander à tous les débutants. Cependant, elle doit impérativement être maintenue en extérieur. La régularité des températures de l'intérieur des habitations lui est fatale.

Plante pionnière qui affectionne les milieux ouverts et disparaît lorsque des plantes trop hautes envahissent son milieu.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les Amérindiens utilisaient la pulpe des articles d'Opuntia humifusa en application sur les blessures (Dakota et Pawnee), les morsures de serpents (Lakota) et contre les rhumatismes. Le jus était utilisé pour soigner les verrues (Nanticoke), les calculs et les maladies pulmonaires. Les Crow, Dakota et Pawnee utilisaient également Opuntia humifusa comme additif lors de la fabrication de teintures[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. CactusPro
  • Description originale: Rafinesque, Annals of Nature, 15 (1820) (comme Cactus humifusus).
  • Reclassement: Rafinesque, Medical Flora 2: 247 (1830) (sans référence directe au basionyme ce qui fait que, formellement, on pourrait considérer Opuntia humifusa comme un nomen nudum; selon Merrill, Ind. Rafinesquianus 171 (1948)) (également publié par Schlechter, Linnaea 8 Lit. Ber. 31 (1833)).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :