Oppido Lucano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oppido Lucano
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Basilicata.svg Basilicate 
Province Potenza 
Code postal 85015
Code ISTAT 076056
Code cadastral G081
Préfixe tel. 0971
Démographie
Gentilé oppidani
Population 3 891 hab. (31-12-2010[1])
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 46′ 00″ N 15° 59′ 00″ E / 40.76667, 15.9833340° 46′ 00″ Nord 15° 59′ 00″ Est / 40.76667, 15.98333  
Altitude Min. 674 m – Max. 674 m
Superficie 5 400 ha = 54 km2
Divers
Saint patron Sant'Antonio da Padova
Fête patronale 13 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Basilicate

Voir sur la carte administrative de Basilicate
City locator 14.svg
Oppido Lucano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Oppido Lucano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Oppido Lucano

Oppido Lucano est une commune italienne d'environ 3 900 habitants, située dans la province de Potenza, dans la région Basilicate, en Italie méridionale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces d’occupation humaine du site d'Oppido remontent au néolithique. Dans la période avant la domination romaine, la place est donc déjà occupée. On a retrouvé de nombreux artefacts sur le mont Montrone, datés du VIIIe siècle av. J.-C. montrant qu’il s’agissait d’un axe routier important. C'est à Oppido, qu'a été découverte la Tabula Bantina, l'un des documents les plus significatifs dans la langue osque.

À l'époque romaine, le centre Bradanica se pare d’une « couronne » de villae. Puis, à partir du Ve siècle av. J.-C., la trace s’estompe.

Oppido réapparaît au XIe siècle, lorsque les Normands firent le siège de son impressionnant château. Et c’est ici que naquit probablement Ovadia le Prosélyte (ou Obadiah), fils du premier seigneur d'Oppido : Drochus.

La croissance de la population est alors favorable à l'installation d’un marché hebdomadaire. Oppido devient possession des Anjous. Voir la gravure en 1348, pendant la guerre entre la reine Jeanne Ire de Naples et le roi Louis Ier de Hongrie. Anjou a succédé à la Zurlo, Orsini, puis le Marinis.

Au XVe siècle, Raimondo Orsini octroie les premières chartes municipales. La vieille ville, maintenant largement défigurée par les travaux de reconstruction, s’est développée au pied du château, près de l'église-mère, à l’intérieur du périmètre fermé par trois portes (Porte ?, Porte Iuso, Porte Suso).

Touchée par les émeutes de 1799 et de la première moitié du XIXe siècle, Oppido Lucano a ensuite été transformé en Palmyra entre 1862 et 1933, pour prendre son actuel toponyme.

Parmi ses illustres enfants, l'on trouve en plus d'Abdias, l'architecte Francesco Grimaldi, Lorenzo Cervellino, auteur d'ouvrages juridiques dans les langues vernaculaires au XVIIe siècle, et le Père Angelo Lancellotti, auteur d’une bible scolaire.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Acerenza, Cancellara, Genzano di Lucania, Irsina, Tolve

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.