Opossum à grosse queue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lutreolina crassicaudata

Description de cette image, également commentée ci-après

Lutreolina crassicaudata

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Metatheria
Ordre Didelphimorphia
Famille Didelphidae
Sous-famille Didelphinae

Genre

Lutreolina
Thomas, 1910

Nom binominal

Lutreolina crassicaudata
Desmarest, 1804

Répartition géographique

Description de l'image  LutreolinaCrassicaudataMAD.png.

Statut de conservation UICN

(LC)
LCUICN 3.1 : Préoccupation mineure

L’Opossum à grosse queue[1] (Lutreolina crassicaudata) est la seule espèce du genre Lutreolina qui est monotypique. C'est un opossum d'Amérique du Sud de la famille des Didelphidae.

Description[modifier | modifier le code]

L’Opossum à grosse queue atteint une longueur de 21 à 45 cm pour le corps, avec une longueur de queue de 21 à 31 cm. Il pèse de 200 à 550 g. Il s'agit d'un opossum très particulier, au corps allongé comme une fouine et à la fourrure dense, rouge ou jaunâtre. Il est doté de petites oreilles arrondies et avec des membres et un museau courts. Sa longue queue velue n'est pas préhensile, tout comme les opossums de la même famille.

On le trouve au Brésil, en Argentine, Bolivie, Uruguay, Paraguay, Colombie et Guyana. Les populations de ces deux derniers pays sont isolées des autres.

On le trouve dans les zones d'eau stagnantes, dans les habitats marécageux ou à proximité.

Ce sont des animaux nocturnes qui peuvent très bien nager et grimper. Ils se nourrissent de poissons, d'autres petits vertébrés et d'insectes.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (26 mai 2010)[2] :

  • sous-espèce Lutreolina crassicaudata crassicaudata
  • sous-espèce Lutreolina crassicaudata turneri

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  2. Mammal Species of the World, consulté le 26 mai 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :