Opisthorchis felineus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Opisthorchis felineus ou la douve du foie du chat est un parasite trématode de petite taille qui infecte le foie des mammifères. Il a été découvert pour la première fois en 1884 dans le foie d'un chat par Sebastiano Rivolta en Italie. En 1891, le scientifique russe K.N. Vinogradov l'a trouvé chez un humain, et a donné au parasite le nom de « douve du foie sibérienne ». En 1931, l’helminthologiste Hans Vogel de Hambourg publie un traité de médecine décrivant le cycle biologique d’Opisthorchis felineus.

Morphologie[modifier | modifier le code]

L'adulte, petit (10 mm), lancéolé, est brun-rouge et translucide.

Cycle biologique[modifier | modifier le code]

Cycle biologique complexe de la douve Opisthorchis .

Les premiers « hôtes intermédiaires » du parasite sont des escargots d'eau douce, les deuxièmes « hôtes intermédiaires » sont des poissons d'eau douce, suivis des hôtes définitifs, des mammifères qui mangent des poissons tels que les félins et les humains. On estime qu’environ 1,5 million de personnes sont infectées par le parasite en Russie. Les habitants de la Sibérie contractent l'infection en consommant des poissons crus, légèrement salés et congelés.

Symptômes[modifier | modifier le code]

Le développement d'Opisthorchis felineus dans les canaux bilaires de l'homme est responsable de la distomatose hépatique euro-asiatique, semblable à la distomatose hépatique d'Extrême-Orient (voir Clonorchis sinensis).

L’opisthorchiose, la maladie provoquée par Opisthorchis felineus, se présente sous plusieurs formes dont le degré de sévérité couvre toute la gamme qui va de l'infection asymptomatique à la maladie grave. La gravité de l’atteinte du patient dépend de la précocité du dépistage et du traitement.

Les formes humaines de l'opisthorchiose peuvent se manifester par une atteinte du foie, du pancréas, et de la vésicule biliaire. En l’absence de traitement précoce, l'opisthorchiose peut provoquer une cirrhose du foie et augmenter le risque de cancer du foie, mais elle peut être asymptomatique chez les enfants[1].

Deux semaines après l’entrée des douves dans le corps, les parasites infectent les voies biliaires. Les symptômes de l'infection sont la fièvre, un malaise général, une éruption cutanée, et des troubles gastro-intestinaux. Une anémie sévère et des lésions hépatiques peuvent également se manifester chez la personne infectée pendant 1 à 2 mois.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

On recherche les œufs caractéristiques (en amphore étroite, de 28 sur 12 microns, dépourvus de pointe à l'arrière) dans le liquide duodénal ou dans les selles.

Traitement[modifier | modifier le code]

L'opisthorchiose est généralement traitée par une dose unique de praziquantel mais son traitement est décevant.[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]