Ophidiasteridae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Ophidiasteridae constituent une famille d'étoiles de mer de l'ordre des Valvatida.

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

C'est une des familles majeures d'étoiles de mer littorales, qui comporte environ 112 espèces réparties dans 30 genres, et dont des représentants existent dans toutes les grandes mers du monde (même si la majorité des espèces habitent l'Indo-Pacifique).

Ces étoiles ont généralement un disque central assez réduit, autour duquel rayonnent 5 bras (parfois plus ou moins), très allongés et de section plus ou moins cylindrique : c'est à ceux-là que la famille doit son nom, ophidia signifiant « serpent » en grec (et aster « étoile »). Cette famille est caractérisée par son squelette constitué de plaques principalement granuliformes, denses et homogènes, quoique quelquefois élargies ou modifiées et tubercules ou (plus rarement) en petits piquants - mais ces piquants sont alors au centre des plaques, jamais isolés. Les plaques basales et distales sont granulées, sauf chez Leiaster. Les plaques intermarginales sont rarement présentes, ou seulement au niveau basal[1].

Cette famille est notamment célèbre pour ses impressionnantes capacités de régénération, spectaculaires même pour des échinodermes : si toutes les espèces de cette famille sont capables de régénérer complètement un ou plusieurs bras perdus, certaines espèces des genres Linckia, Ophidiaster et Phataria peuvent même régénérer une étoile complète à partir d'un seul bras, ce qui leur donne accès à un mode de reproduction asexué[2].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (30 octobre 2013)[3] :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A.M. Clark et F.W.E. Rowe, Monograph of Shallow-water Indo-West Pacific Echinoderms, Londres, Trustees of the British Museum (Natural History),‎ 1971, 238 p. (lire en ligne).
  2. Susan Scott, « Starfish have amazing power of regeneration », Ocean Watch,‎ 25 mai 2001 (consulté le 1er juin 2010).
  3. World Register of Marine Species, consulté le 30 octobre 2013