Opération Uphold Democracy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soldats de la 10e division de montagne américaine sur l'aéroport de Port-au-Prince.

L'opération Uphold Democracy est une intervention militaire des États-Unis, de la Pologne et de l'Argentine mais sous commandement américain. Elle visait à supprimer le régime militaire installé par le coup d'État de 1991 à Haïti (en), qui a renversé le président élu Jean-Bertrand Aristide. L'opération qui eut lieu entre le 19 septembre 1994 et le 31 mars 1995 a été autorisée par la résolution 940 du Conseil de sécurité des Nations unies (en).

Durant l'année 1994, aiguillonnée par le problème des boat people haïtiens refoulés sur la base américaine de Guantanamo dont le nombre s'accroit jusqu'à 14 000 au mois d'août [1], par Jean-Bertrand Aristide qui remet en question le traité autorisant ce traitement des réfugiés, interpellée par des forces politiques comme le Caucus noir du Congrès, ou par la grève de la faim de Randall Robinson en avril, et faisant face à l'inefficacité des sanctions économiques, l'administration Clinton étudie et négocie avec la communauté internationale les conditions d'une action militaire à Haïti. On aboutit ainsi le 31 juillet à la résolution 940 du conseil de sécurité qui autorise une force multinationale à intervenir militairement[2],[3].

Le 16 septembre, Jimmy Carter, Colin Powell et Sam Nunn sont envoyés à Haïti pour proposer aux membres de la junte de quitter le pays. Le 18 septembre, Raoul Cédras accepte, ce qui aboutira à son départ pour le Panama le 13 octobre[4]. La force multinationale, composée d'Américains et de soldats de 19 autres pays, débarque à Haïti à partir du 19 septembre. À part un combat qui fait 10 morts haïtiens à Cap-Haitien, le déploiement se fait sans résistance. Aristide rentre au pays le 15 octobre[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zolberg et Benda 2001, p. 343
  2. Malone 1998, p. 104-109
  3. Résolution 940 texte intégral en ligne
  4. Perusse 1995, p. 115
  5. Malone 1998, p. 111-113

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Malone, Decision-making in the UN Security Council: the case of Haiti, 1990-1997, Oxford University Press,‎ 1998 (ISBN 0198294832)
  • (en) Roland I. Perusse, Haitian democracy restored, 1991-1995, University Press of America,‎ 1995 (ISBN 0819199524)
  • (en) Aristide R. Zolberg et Peter Benda, Global migrants, global refugees: problems and solutions, Berghahn Books,‎ 2001 (ISBN 1571811702)