Opération Steel Curtain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Steel Curtain
Soldat du corps des Marines des États-Unis et soldats irakiens surveillant les rues d'Al-Karābilah lors de l'opération Steel Curtain, 11 novembre 2005.
Soldat du corps des Marines des États-Unis et soldats irakiens surveillant les rues d'Al-Karābilah lors de l'opération Steel Curtain, 11 novembre 2005.
Informations générales
Date 5 novembre -
Lieu province d'Al-Anbar, Irak
Issue Victoire tactique des États-Unis
Belligérants
Flag of the United States.svg États-Unis
Flag of Iraq.svg Irak
Flag of al-Qaeda in Iraq.svg Al-Qaïda en Irak
Flag of Iraq (1991-2004).svg Armée de la Naqshbandiyya
IAILogo.gif Armée islamique en Irak
Flag of Ansar al-Islam.svg Ansar al-Islam
Commandants
Colonel J.D. Alford
Col. S.W. Davis
Abou Moussab Al-Zarqaoui
Pertes
10 morts
30 blessés
139 morts
256 prisonniers
Guerre d'Irak

L’opération Steel Curtain (rideau d'acier, en arabe : الحجاب الفولاذي Al Hejab Elfulathi), est une opération militaire de la Coalition menée au début du mois de afin de contrôler la frontière entre l'Irak et la Syrie et ainsi réduire le nombre de combattants étrangers pénétrant sur le sol irakien.

Objectifs de l'opération[modifier | modifier le code]

Mettant en œuvre un bataillon du 1er régiment de Marines et un autre du 6e régiment de Marines, il également s'agit du premier déploiement important de la nouvelle armée irakienne. Elle fait partie du cadre plus large de l'opération Sayeed, visant à empêcher Al-Qaïda d'opérer sur l'Euphrate et dans la province d'Al-Anbar.

Historique de l'opération[modifier | modifier le code]

Elle débute le 5 novembre lorsque le Corps des Marines des États-Unis reçoit pour ordre de capturer Al-Karābilah, détenue par les insurgés. Après quatre jours de combats, la ville sera sécurisée. Dès lors, les Marines, avec l'appui de l'armée irakienne, progressent sur Husaybah afin de poursuivre les insurgés en retraite et avancent également sur Ubaydi, site de l'opération Matador six mois plus tôt. La cité fortifiée tomba le 22 novembre, mettant fin à Steel Curtain.

Les rapports des forces des États-Unis estiment que 139 insurgés ont été tués et 256 autres faits prisonniers et l'opération fut considérée comme un succès.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]