Opération Nickel Grass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un char M60 débarquant d'un C-5 Galaxy au cours de l'opération Nickel Grass.

Le nom d'opération Nickel Grass est donné en 1973 à l'opération de pont aérien mise en place par les États-Unis afin de livrer des armes à Israël pendant la guerre du Kippour. C'est en tout plus de 22 000 tonnes de chars, d'artillerie, de munitions et de matériel que l'US Air Force envoie à l'aide d'avions de transport C-141 Starlifter et C-5 Galaxy américains, et ce durant 32 jours à compter du 14 octobre 1973[1]. Cette opération doit permettre aux militaires israéliens de faire face aux attaques militaires égyptiennes et syriennes qui ont débuté le 6 octobre.

Le soutien américain à l'État hébreu est cependant mal interprété par les pays arabes. Ceux qui, parmi ces derniers, sont membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole décident de mettre à exécution leur menace de se servir du pétrole comme d'une « arme » et optent pour un embargo complet sur le pétrole vis-à-vis des États-Unis et pour une limitation des exportations vers les autres pays. Cette décision est une des raisons de la crise pétrolière de 1973.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Lieutenant-colonel Éric Le Bras, « Opération Nickel Grass, le transport aérien militaire vecteur de la diplomatie aérienne et de la résolution des conflits », Penser les Ailes françaises, Centre d’études stratégiques aérospatiales,‎ avril 2009, p. 39-44