Opération Nasr 4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Nasr 4
Carte de l'Irak et du Kurdistan irakien.
Carte de l'Irak et du Kurdistan irakien.
Informations générales
Date mai-juin 1987
Lieu Kurdistan irakien
Issue Victoire iranienne
Belligérants
Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau du Kurdistan irakien Peshmerga
Flag of Iraq (1963-1991); Flag of Syria (1963-1972).svg Irak
Commandants
Drapeau de l'Iran Ali Sayad Shirazi Flag of Iraq (1963-1991); Flag of Syria (1963-1972).svg Ali Hassan al-Majid
Guerre Iran-Irak
Batailles
Invasion irakienne (1980)

Opération Kaman 99 · Bataille de Khorramshahr · Siège d'Abadan · Attaque sur H-3

Offensives iraniennes (1982)

Opération Samen-ol-A'emeh · Victoire Indéniable · Beit ol-Moqaddas · Ramadan

Guerre de positions (1983-1986)

Opération Anfal · Valfajr 2 · Valfajr 6 · Badr · 1re bataille d'Al Faw · Kerbala 5 et 6 · Nasr 4

Offensives irakiennes finales (1988)

Opération En Dieu nous Croyons (Reprise de la péninsule d'Al Faw) · Opération Mersad

Guerre des pétroliers

Opération Sugar · Opération Earnest Will · Opération Eager Glacier · Bataille des plates-formes pétrolières Sassan et Sirri (Opération Praying Mantis)

Incidents internationaux

Opération Opéra (raid israélien) · Incident de l’USS Stark · Vol 655 Iran Air

L’opération Nasr est le nom de code d'une offensive iranienne menée en mai-juin 1987 au Kurdistan irakien pendant la guerre Iran-Irak.

Prélude[modifier | modifier le code]

L'opération Kerbala 5 sur le front sud (Bassora) étant arrêtée complètement par la résistance des Irakiens, l'Iran décide de porter la guerre au Nord et d'encercler Kirkouk. Celui-ci pouvait compter sur le soutien des combattants kurdes Peshmerga.

Déroulement de l'opération[modifier | modifier le code]

Après s'être approchés de Kirkouk lors de Kerbala 10, l'Iran lance l'opération Nasr 4 qui devient l'un des plus importants succès iraniens du conflit. Soutenus par les Kurdes, les combattants Pasdaran iraniens sous le commandement du lieutenant-général Ali Sayad Shirazi attaquent l'Irak.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les Iraniens lancent l'opération Zafar 7 en mars 1988 qui permet d'atteindre les faubourgs de Souleimaniye et de Darbandikhan. En représailles du soutien kurde à l'Iran, le régime de Saddam Hussein lance l'opération Anfal, massacre qui conduit à l'élimination de 180 000 civils kurdes[1] et dont l'épisode le plus tristement célèbre de ce génocide est le bombardement aux gaz chimiques de la ville kurde d'Halabja le 16 mars 1988. Pour la première fois de la guerre, l'Iran attaque également les navires neutres dans le golfe Persique en raison du soutien des pays arabes et occidentaux à l'Irak, ce qui contraint les États-Unis à déclencher l'opération Earnest Will.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Anfal Campaign Against the Kurds. A Middle East Watch Report: Human Rights Watch 1993.