Opération Kugelblitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Kugelblitz
Lim river in Prijepolje.jpg
Informations générales
Date décembre 1943-début 1944
Lieu Nord du Monténégro, Sandžak et Est de la Bosnie
Issue
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Chetniks Flag.svg Armée yougoslave de la patrie
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Partisans communistes
Commandants
Drapeau de l'Allemagne Artur Phleps
Drapeau de l'Allemagne Lothar Rendulic
Chetniks Flag.svg Vojislav Lukačević
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Josip Broz Tito
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Peko Dapčević
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Kosta Nađ
Forces en présence
~ 75 000 soldats 12 000 soldats
Pertes
Inconnues ~ 3 700 tués et disparus
Seconde Guerre mondiale

L’opération Kugelblitz (foudre en boule) est une offensive majeure contre les Partisans menée par les forces allemandes fin 1943 et début 1944. Les Allemands ont attaqué les forces de Tito au Nord-Ouest de la Yougoslavie.

But de l'opération[modifier | modifier le code]

Encercler et détruire l'ensemble d'un corps de partisans qui avait été assemblé dans la zone située entre Rogatica et Vlasenica, dans la partie sud de la Bosnie orientale afin de pouvoir avancer en Serbie.


Forces en présence[modifier | modifier le code]

Forces de l'Axe 

Environ 70 000 hommes Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand

Ordnungspolizei Flag.jpg SS-Polizei

  • Des forces de police et de sécurité

Drapeau des Tchetniks Tchetniks Milice musulmane de Sandžak (en)

  • Éléments auxiliaires

Drapeau de la Bulgarie Bulgarie

Résistance 

Yugoslav Partisans flag (1942-1945).svg Partisans

  • 3e corps d'armée (NOVJ)
    • 17e division des partisans (NOVJ)
    • 27e division des partisans (NOVJ)
  • 2e division Prolétarienne (NOVJ)
  • 3e division des partisans Krajiški (NOVJ)

L'opération[modifier | modifier le code]

L'opération Kugelblitz et sa deuxième phase, l'opération Schneesturm sont connues comme étant les deux phases de la 6e grande offensive anti-Partisans.
Les combats ont eu lieu d'abord dans le Prijepolje - zone de Pljevlja au Sandjak - puis peu au fur et à mesure plus au Nord dans la région de l'Est de Sarajevo.
Les partisans eurent de très lourdes pertes dans les premiers jours de l'opération lors des combats frontaux, en particulier contre la 1. Gebirgs-Division et les Brandebourgeois. Mais après les premiers affrontements, les partisans se sont dispersés et se sont déplacés échappant à l'encerclement et afin d'éviter une bataille frontale. Les troupes qui réussirent à traverser le cordon d’encerclement se sont échappés dans les montagnes.
La deuxième phase, l'opération Schneesturm consista à poursuivre ces troupes en fuite pour les anéantir.

Bilan[modifier | modifier le code]

Les pertes allemandes et bulgares ne sont pas connues.

Les Partizani eurent 2 280 tués, 2 000 disparus considérés comme tués, 2 330 prisonniers.
1 900 soldats italiens, qui avaient rejoint les forces Yougoslaves, ont été fait prisonniers par les troupes germano-bulgares. En effet, après l'armistice de Cassibile, une partie troupes italiennes choisirent de passer dans le camp allié.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]