Opération INFEKTION

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'opération INFEKTION était une opération du KGB soviétique, effectuée avec l'aide de la Stasi est-allemande à partir de 1983, pour répandre la rumeur que le département de la Défense des États-Unis avait inventé le virus du SIDA. Elle fut abandonnée en août 1987 sous la pression diplomatique américaine.

La plupart de ces opérations étaient concoctées par le « service des mesures actives » de la 1re direction générale du KGB[1].

La base principale de cette opération de désinformation repose sur le généticien est-allemand Jakob Segal qui en 1987 publie une thèse où il accuse le chercheur Robert Gallo d'avoir créé à Fort Detrick, le principal laboratoire du United States Army Medical Research Institute of Infectious Diseases, le SIDA en mélangeant le virus Visna-maëdi et le virus T-lymphotropique humain dans les années 1970. Les recherches ont montré depuis que le SIDA vient du virus de l'immunodéficience simienne.

En 1992, Ievgueni Primakov, alors Premier ministre de Russie a avoué que la plupart des documents accusant les États-Unis provenaient bien du KGB[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Boghardt, « Operation INFEKTION - Soviet Bloc Intelligence and Its AIDS Disinformation Campaign », Studies in Intelligence, vol. 53, no 4,‎ décembre 2009 (lire en ligne)
  2. « AIDS as a biological weapon », U.S. Department of State,‎ 14 janvier 2005 (consulté le 4 septembre 2011)