Opération Bison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'opération Bison est une opération militaire française qui s'est déroulée entre 1969 et 1972 au Tchad.

Elle vit l'engagement de 2000 soldats français.

À la fin de l'année 1970, la région du BET (Borkou - Ennedi -Tibesti) est la préoccupation première du commandement français, puisque l'aide libyenne aux rebelles ne fait que s'accentuer. Cela débouche sur une opération d'envergure destinée à assainir cette région afin de faciliter le maintien de l'armée tchadienne après le retrait des forces françaises. Elle est dirigée par le colonel Gagnaux, commandant le 6° RIAOM, qui dispose de plus d'un millier d'hommes et de renforcements supplémentaires, d'appui aérien et de moyens de commandement. Elle se déroule du 11 janvier au 10 mars et sera reprise sous d'autres noms en octobre puis en février - mars 1972.

Même si les bandes rebelles ne sont pas détruites, le FROLINAT bénéficiant toujours d'un soutien libyen important, les forces francotchadiennes parviennent à ouvrir des itinéraires à la circulation et démontrent qu'aucune zone n'est hors d'atteinte de leur action. Parallèlement, l'intervention française a d'ores et déjà permis de rétablir l'autorité de l'État tchadien. L'EMFT est dissous et la présence française se réduit progressivement. Cependant, le désengagement en août 1972 n'est que provisoire.