Opérateur intégral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En mathématiques, un opérateur intégral ou opérateur à noyau est un opérateur linéaire défini à l'aide d'une intégrale paramétrique sur certains espaces fonctionnels. L'image d'une fonction par un tel opérateur est donc une autre fonction, dont le domaine peut être très différent.

De tels opérateurs constituent des objets fondamentaux en analyse fonctionnelle, où ils permettent notamment de transformer une équation pour obtenir une version a priori plus facile à résoudre. Les premiers exemples sont la convolution et les transformées de Fourier ou de Laplace, d'où le nom aussi rencontré de transformée intégrale.

Expression[modifier | modifier le code]

La forme générale d'un opérateur intégral est donnée par l'expression suivante :

 S(f)(t)=\int_A f(x).K(x,t)\; \mathrm{d}\mu(x)

dans laquelle la fonction K est appelée le noyau de l'opérateur.

Dans beaucoup d'exemples courants, le domaine d'intégration est un intervalle réel et la mesure associée est celle de Lebesgue.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les opérateurs intégraux interviennent dans les phénomènes de diffusion où interviennent classiquement des équations intégrales. L'existence et l'unicité des solutions trouvent des solutions avec l'alternative de Fredholm (en), lorsque cette dernière est applicable, c'est-à-dire lorsque l'opérateur est compact.

Dans un grand nombre de cas en pratique, il existe déjà une étude complète de l'analyse spectrale de l'opérateur.

Il arrive qu'un tel opérateur admette un inverse qui soit également un opérateur intégral. Le noyau de ce dernier est alors appelé le noyau inverse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]