Opéra royal de Bombay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opéra royal
Image illustrative de l'article Opéra royal de Bombay
Présentation
Période ou style Néo-classique
Architecte Maurice Bandmann et Jehangir Framij Karaka
Date de construction 1909-1912
Destination initiale théâtre, opéra
Propriétaire Présidence de Bombay
Destination actuelle En restauration ; salon de thé et boutiques
Protection 2A
Géographie
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Localité Bombay
Localisation
Coordonnées 18° 57′ 22″ N 72° 48′ 56″ E / 18.956111, 72.815556 ()18° 57′ 22″ Nord 72° 48′ 56″ Est / 18.956111, 72.815556 ()  

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Opéra royal

Géolocalisation sur la carte : Bombay

(Voir situation sur carte : Bombay)
Opéra royal

L'Opéra royal de Bombay ou de Mumbay, aussi appelé l'Opéra, est le seul opéra qui subsiste en Inde. Le qualificatif « royal » provient du fait que la pierre angulaire fut posée en 1909, pendant le Raj britannique, et que le roi George VI inaugura l'édifice en 1911, alors que sa construction ne fut achevée qu'en 1912. Des ajouts y furent faits jusqu'en 1915[1],[2],[3].

Lorsque le cinéma devint populaire au début des années 1930, l'opéra fut modifié pour permettre la projection de films et des défilés de mode. La dernière séance de cinéma y eut lieu en janvier 1991. Après, l'ancienne principauté de Gondal fit l'acquisition des lieux aux termes d'un bail de 999 ans. C'est en 1993 que s'y tint la dernière manifestation publique : le défilé de mode du Kâthiâwar. Le terrain qui entoure le théâtre fait aussi partie de ce qu'on appelle l'Opéra de Mumbai[3],[4]

L'opéra finit par être fermé dans les années 1980. Il était jusqu'à récemment délabré, mais en mars 2008, des organismes gouvernementaux du Maharashtra annoncèrent qu'ils prenaient des mesures de conservation pour rendre sa splendeur première à cet édifice du patrimoine[1],[3]Les ailes de l'opéra utilisées en 2006 n'abritaient qu'un « salon » de thé et quatre boutiques au rez-de-chaussée[3].

Édifice[modifier | modifier le code]

L'opéra, de style néo-classique[5],[6], fut conçu en 1908 par Maurice Bandmann et Jehangir Framji Karaka. Fait de marbre italien, il a été érigé sur un terrain loué, près des ponts Kennedy et Sandhurst. L'ouvrage fut terminé en 1912, mais plusieurs ajouts furent faits jusqu'en 1915. La figure qui surmontait le fronton fut remplacée par trois chérubins[7]. Deux lustres en cristal uniques, appelés les Sans Souci, qui furent donnés par la famille de David Sassoon, qui les avait chez elle, furent déménagés dans le foyer ou l'auditorium de l'opéra (l'emplacement varie selon les sources). À l'entrée principale, le dôme est divisé en huit parties « en hommage aux poètes, aux dramaturges, aux romanciers, aux intellectuels et au monde des arts et de la culture ». Par le passé, l'opéra offrait des stalles d'orchestre cannées confortables, derrière lesquelles il y avait 26 rangs de loges dotées de canapés. L'aménagement des places permettait à tous les spectateurs assis dans les stalles d'orchestre ou au premier balcon de voir clairement la scène. L'acoustique fut étudiée pour que le poulailler entende clairement tout ce qui se disait et chantait sur scène. La façade était conçue pour qu'on puisse se rendre à l'entrée en voiture[1],[3],[4].

Événements passés[modifier | modifier le code]

Depuis son inauguration en 1912, l'Opéra fut la fierté de Bombay, car il était le seul du pays. La série de divertissements qui y fut présentée débuta par le spectacle du magicien américain Raymond, lequel fut suivi de plusieurs premières des fameux films de Bollywood[1]. À ces premières s'ajoutèrent des pièces de théâtre en direct du producteur français Pathé, de Prithviraj Kapoor et de vedettes marathes comme Bal Gandharva et Dinanath Mangeshkar. Lata Mangeshkar, la chanteuse en play-back renommée de l'Inde, y donna son premier spectacle. En 1993, la dessinatrice de mode Sangita Kathiwada, parente de Jyotinder Singh, ancien maharajah du Gondal (propriétaire de l'endroit à l'époque), y organisa un défilé de mode, dernière manifestation publique qu'on y ait rapportée[3].

Travaux de restauration[modifier | modifier le code]

Au début, en mai 2001, on fit observer qu'en tant qu'édifice du patrimoine de la classe 2A, l'opéra ne pouvait pas être réaménagé, mais seulement restauré. Mais pour la restauration, il fallait trouver des fonds. Dans cet état des choses, le principe de planification était le suivant :

« L'historicité de l'édifice et son architecture seront perdues s'il ne sert pas de théâtre, et il ne faudrait pas qu'il y ait un changement d'utilisateur. »

Le projet initial était de transformer une partie du terrain libre en aménagements commerciaux pour générer les fonds nécessaires à la restauration et à l'entretien de l'édifice. Pour donner suite à ce projet, on jugeait aussi nécessaire de négocier avec le propriétaire actuel, le maharajah Vikramsinghji Bhojraji du Gondal pour obtenir son assentiment au plan d'encouragement[2]. Le gouvernement du Maharashtra voulait prendre en charge l'Opéra pour lui rendre sa splendeur première. Il demanda au Mumbai Urban Heritage Conservation Committee (MUHCC, comité pour la sauvegarde du patrimoine urbain de Mumbai) d'acquérir cet édifice du patrimoine après avoir vérifié sa situation juridique. Le MUHCC avait déjà été chargé d'établir des plans pour le restaurer. Le projet de sauvegarde détaillé fut préparé par des architectes spécialisés en conservation de Mumbai. En mai 2008, le MUHCC autorisa Abha Narain Lambah et ses associés, dont l'ingénieur en structures Satish Dhupelia, à réaliser la stabilisation de la structure de l'édifice et sa restauration. Abha, l'architecte, qui considérait cette restauration comme le projet de ses rêves, déclara :

« C'est un édifice extraordinaire. Si je le restaurais, ce serait la réalisation d'un rêve pour moi[8]. »

La réparation du toit, qui fuyait, et des balcons fut examinée en priorité[4]. Une fois levés les obstacles à la restauration, les travaux finirent par débuter en avril 2010. Ils n'avaient pu débuter plus tôt parce que l'organe municipal n'avait pas délivré le certificat nécessaire à cause de problèmes de transfert de la propriété, celle-ci étant au nom du défunt maharajah du Gondal[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en)Shweta Desai, « Glorious days set to return for Royal Opera House », Express India,‎ 23 mai 2008 (consulté le 30 décembre 2010).
  2. a et b (en)« Plan to restore Opera House », Midday,‎ 20 mai 2001 (consulté le 31 décembre 2011).
  3. a, b, c, d, e et f (en)Smita Deshmukh et Surendra Gangan, « State wants to take over Opera House », Daily News and Analysis,‎ 1er décembre 2006 (lire en ligne).
  4. a, b et c (en)TIMES NEWS NETWORK, « Royal Opera House gets renovation nod », The Times of India, Mumbai,‎ 23 mai 2008, p. 5, cahier Times City) (lire en ligne).
  5. (en)Aneesh Phadnis, « Opera House to be restored », dans Mumbai Mirror, 13 novembre 2008.
  6. Selon l'architecte Abha Narain Lambah, chargée de la restauration. Selon l'article de Desai, l'opéra est de style baroque avec mélange de l'esthétique indienne et européenne ; et selon l'article de Midday, de style indo-édouardien.
  7. Sur Google Earth, il semble y en avoir quatre.
  8. (en)Anjali Thomas, « Building Beauty », Daily News and Analysis,‎ 5 juillet 2008 (lire en ligne).
  9. (en)Bhavika Jain, « After BMC nod, work begins to restore Opera's House's old glory », dans Hindustan Times, 8 avril 2010.