Onto-théologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'« onto-théologie » , est un terme inventé par Kant (Critique de la raison pure, A632/B660) pour désigner cette partie de la métaphysique qui lie la théologie à la définition de ce qui existe indépendamment de toute expérience. La Critique de la raison pure rejette les arguments onto-théologiques en considérant que l'existence n'est pas un prédicat qu'on ajouterait à un sujet, mais la position du sujet.

Mais l'onto-théologie est surtout connue aujourd'hui comme un concept d'histoire de la philosophie inventé en 1957 par Martin Heidegger dans la deuxième partie d'Identität und Differenz[1]. Cette notion a particulièrement été étudiée par des historiens de la philosophie tels que Pierre Aubenque, Jean-François Courtine ou encore Jean-Luc Marion.

L'orthographe de cette expression est variable. Certains auteurs l'écrivent en un seul mot tandis que d'autres préfèrent employer des traits d'union ("onto-théologie" ou encore "onto-théo-logie").

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "La constitution ontho-théo-logique de la métaphysique", trad. française d'André Préau in Questions I et II, Paris, Gallimard, 1968.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]