Onomichi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Onomichi-shi
尾道市
Drapeau de Onomichi-shi
Drapeau
Littoral d'Onomichi
Littoral d'Onomichi
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūgoku
Préfecture Hiroshima
Maire Yuko Hiratani
Code postal 〒722-8501
Démographie
Population 144 908 hab. (octobre 2010)
Densité 509 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 24′ N 133° 12′ E / 34.4, 133.2 ()34° 24′ Nord 133° 12′ Est / 34.4, 133.2 ()  
Superficie 28 485 ha = 284,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Onomichi-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Onomichi-shi
Liens
Site web http://www.city.onomichi.hiroshima.jp/

Onomichi (尾道市, Onomichi-shi?) est une ville japonaise située sur le littoral de la mer intérieure de Seto entre Okayama et Hiroshima. Administrativement, la ville se trouve dans la préfecture de Hiroshima.
Le 31 octobre 2008, la ville comptait 152,293 habitants (dont 2,178 étrangers), pour une densité de 517 hab/km². La superficie totale de la ville est de 284,85 km².

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'origine, le territoire de la ville d'Onomichi était restreint à une étroite superficie comprise entre le mont Senkōji et la mer, mais une série de fusions administratives, culminant avec celle du 10 janvier 2006 qui permit l'intégration des villes d'Innoshima et de Setoda, étendirent le territoire d'Onomichi au-delà du mont Senkōji et également sur plusieurs îles avoisinantes. Aujourd'hui, Onomichi est un des principaux points d'entrée du passage entre les îles de Honshū et de Shikoku et ce, grâce à l'autoroute Shimanami (しまなみ海道, Shimanami Kaidō?), qui relie les deux grandes îles via les villes d'Onomichi et d'Imabari. Son climat chaud et humide est propice à la culture de nombreuses variétés d'agrumes, dont les mandarines satsuma (mikan) et la grande diversité de la faune marine de la mer intérieur de Seto favorise la pêche.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville d'Onomichi fut officiellement désignée "port d'embarcation du riz" qui servait au paiement des taxes par l'empereur Go-Shirakawa en 1169. Elle devint un centre économique prospère au cours du XIVe siècle, notamment grâce au commerce avec la Chine. La plupart des nombreux temples et sanctuaires shinto de la ville furent d'ailleurs érigés grâce au patronage de riches marchands de l'époque. Au cours de la période Edo, les navires Kitamaebune (北前船, "les navires qui vont au Nord"), qui reliaient Ōsaka et la région de Hokuriku (et plus tard, Hokkaidō), eurent eux aussi une influence remarquable sur le développement économique de la région. Au début du XXe siècle, la ville était un lieu très apprécié des écrivains, et cette réputation attire encore de nos jours de nombreux artistes en quête d'inspiration.

  • 1er avril 1898, la ville d'Onomichi est créée, devenant la deuxième ville de la préfecture de Hiroshima.
  • 1er avril 1937, la ville de Kurihara et le village de Yoshiwa sont fusionnés à Onomichi.
  • 1er juillet 1939, le village de Sanba est fusionnés à Onomichi.
  • 27 juillet 1945, le chantier naval Hitachi est détruit par les bombardements Alliés.
  • 1er avril 1951, le village de Fukada est fusionné à Onomichi.
  • 1er mars 1954, les villages de Minogo, Kinoshō et Harada sont fusionnés à Onomichi.
  • 1er février 1955, les villages de Takasu et Nishimura sont fusionnés à Onomichi.
  • 1er mars 1955, le village de Momoshima est fusionné à Onomichi.
  • 15 juillet 1955, une partie des villages de Takasu et Nishimura est transférée à la ville de Matsunaga (aujourd'hui Fukuyama).
  • 1er janvier 1957, le village d'Urasaki est fusionné à Onomichi.
  • 3 mars 1968, le pont Onomichi Ōhashi (reliant Onomichi et Mukaishima) est ouvert à la circulation.
  • 1er juillet 1970, la ville de Mukaihigashi est fusionnée à la Onomichi.
  • 13 mars 1988, la gare Shin-Onomichi pour train rapide shinkansen est ouverte sur la ligne Sanyo.
  • 26 octobre 1993, ouverture du segment routier entre les échangeurs Fukuyama-nishi et Kochi; ouverture de l'échangeur Onomichi.
  • 1er mai 1999, ouverture complète de l'autoroute Shimanami, qui relie Honshū (échangeur Nishi-Setouchi-Onomichi) et Shikoku (échangeur Imabari).
  • 28 mars 2005, les villes de Mitsugi et Mukaishima sont fusionnées à Onomichi.
  • 10 janvier 2006, les villes d'Innoshima et de Setoda sont fusionnées à Onomichi.

Monuments[modifier | modifier le code]

Onomichi est une ville où l'on trouve de nombreux temples (environ 25, car la ville n'a pas connue de destructions pendant la Seconde Guerre mondiale) parmi lesquels le Senkō-ji, le temple Fukuzenji construit en 1573, le temple Saikokuji, fondé au IXe siècle, le Jōdo-ji fondé en 616 et le temple Kairyūji.

Outre les temples et sanctuaires, de nombreux bâtiments datant de l'ère Taishō témoignent de la prospérité des habitants de la ville au début du XXe siècle. On compte parmi eux le bâtiment qui abritait jadis la Onomichi Bank (Onomichi Ginkō, aujourd'hui le Onomichi Historical Museum) et celui où se trouvait l'ancienne Chambre de commerce (qui est aujourd'hui un musée).

Le parc Senkōji (千光寺公園, Senkōji-kōen?) est le point de départ du chemin de la littérature (文学のこみち, Bungaku no komichi?) en hommage aux nombreux écrivains qui ont séjourné dans la ville. Au sommet du parc se trouve le temple Senkōji (千光寺?) qui offre un point de vue sur la mer intérieure.

Culture[modifier | modifier le code]

L'arbre qui symbolise la ville est le prunus.
La fleur de la ville est la fleur de prunus.

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est raccordée aux routes :

  • 国道2号 (route nationale 2)
  • 国道184号 (route nationale 184)
  • 国道317号 (route nationale 317)
  • 国道486号 (route nationale 486)

La ville est un point d'embarquement pour accéder à l'île de Shikoku.
La ville possède 3 gares :

Économie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Les principaux secteurs d'activité de la ville sont :

  • La construction navale
  • L'agriculture (agrumes, raisins)
  • La pêche (surimi)
  • Le tourisme
  • Industrie (cristaux liquides)

Liens externes[modifier | modifier le code]