Oniria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oniria
Auteur Patrick Senécal
Genre horreur, fantastique, science-fiction
Version originale
Éditeur original Alire
Langue originale Français québécois
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Date de parution originale 2004
Version française
Nombre de pages 300

Oniria est un roman d'horreur de l'auteur québécois Patrick Senécal publié en 2004 par les éditions Alire.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dave, Jef, Éric et Loner, quatre meurtriers qui sont évadés du pénitencier de Donnacona, tentent de passer une longue nuit dans une villa baptisée sous le nom d'Oniria, appartenant au docteur Vivianne Léveillé, la psychiatre du pénitencier de l'endroit. Le quatuor fait une violation de domicile et découvre que la demeure possède un sous-sol qui a l'allure d'un « bunker » et d'une dimension de plus de deux fois supérieure à la superficie de la maison. En explorant cette mystérieuse cave, ils découvrent que le sous-sol héberge des psychopathes meurtriers beaucoup plus dangereux. Ils projettent des illusions, qui ont vraiment l'air réelles, provenant de leurs propres rêves. Pris au piège par leurs hôtes, les quatre criminels vont devoir affronter ces illusions cauchemardesques et tenter de s'échapper à tout prix de cet enfer pour survivre.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

  • Au premier chapitre du roman, Dave se souvient encore des faits saillants : de son passé violent, de la découverte du corps de sa conjointe Sonia qui a été poignardée à mort dans son appartement, de son procès pour meurtre et de sa rencontre avec Vivianne Léveillé, la psychologue du pénitencier de Donnacona.
  • Sachant que toutes les issus de la ville sont bloquées par des barrages policiers, Dave propose à ses comparses de s'introduire chez le docteur Léveillé pour y passer la nuit jusqu'au lendemain matin, dès que la police lève le siège pour aller s'exiler aux États-Unis.
  • Jef, le rebelle du groupe, est le seul à savoir sur Éric concernant son orientation sexuelle car il sait qu'Éric est homosexuel et qu'il ne veut pas avouer son secret à ses pairs par crainte d'être préjugé.
  • Après avoir assommé un agent de sécurité dans la propriété, Jef s'empare de l'arme du gardien et devient le seul à être armé et préféra ne jamais obéir aux ordres de Dave bien que ce dernier soit le chef de la bande.
  • Une fois pénétrés dans la villa, pendant que Loner et Éric gardent en otage Angus Zorn, un savant suisse et Éva, une servante aux allures érotiques, Dave et Jef qui sont descendus au sous-sol à la recherche de Vivianne, croisent sur leur chemin trois individus étranges : deux personnes affreusement mutilés dans un gymnase et un arabe ressemblant à Oussama Ben Laden dans le couloir, ce dernier fut abattu par Jef d'une balle à la tête avant que la psychologue ne les retrouve en les pointant vers eux avec un revolver.
  • Après quelques visites étranges dans la cave, Vivianne et son mari Angus Zorn donnèrent aux quatre évadés des explications sur l'origine de ces étranges phénomènes : il s'agit en fait des personnages oniriques ; des rêves qui sont réelles. Seul dave, qui refuse l'idée de redescendre au sous-sol pour assister à une exposition scientifique de la part du couple, il accepta de les suivre pour une dernière fois.
  • Au moment de la démonstration, Jef, qui est sous l'influence de l'alcool, fait un récit sur le terrible passé criminel de Loner au moment où ce dernier a déjà été enseignant au cégep de Drummondville, il est en fait un tueur de masse qui a fait sauter l'école, faisant des dizaines de victimes.
  • Éva blessa Jef à la suite d'une fellation qui a mal tourné, il fut emmené à l'infirmerie pour soigner de ses blessures à la bouche. Plus tard, Vivianne et Zorn expliquent aux autres évadés qu'Éva est en fait un rêve qui a été créé par un des internés.
  • Dave et Loner laissent seul Éric à surveiller le couple en otage pour faire calmer Jef qui est en crise en sortant de l'infirmerie, et à la suite d'une distraction d'Éric, Vivianne réussit à le faire sortir de la salle des commandes avant de prendre le contrôle de la cave et fait piéger les quatre évadés. Elle et Zorn activent la machine à projeter les rêves pour s'en prendre à eux.
  • Une vague de personnages oniriques font leur apparition : des gens masqués, des êtres déformés, des légionnaires romains, des soldats nazis, des enfants démoniaques et d'autres formes de rêves, servant à éliminer le quatuor.
  • Jef fait un autre aveux : il a admis narcissiquement devant ses comparses un meurtre sordide qu'il a commis dans le passé et qui n'a jamais été élucidé - il a sauvagement poignardé une femme à Montréal où habitait Dave. Ce dernier croit que Jef serait le présumé meurtrier de Sonia, sa conjointe. Il envisagerait à se venger une fois qu'ils réussiront à s'évader du sous-sol.
  • Jef est cloué sur une table du débarras par les Romains ; Dave confronte Jef et l'accuse d'avoir tué sa conjointe ; Loner a fixé du regard avec un des masqués qui a enlevé son masque et qui voit son visage ; Éric a craqué sous la pression des parents possessifs et du fils violent en les avouant son homosexualité avant d'être secouru par Dave.
  • Deux des quatre évadés meurent au moment où ils sont en train de s'entretuer : Loner achève Éric d'un coup de hache à la poitrine tandis que Jef s'est électrocuté après qu'il tentait d'abattre Dave pour se venger. Avant sa mort, Jef dit à Dave qu'il n'a tué Sonia, mais sur une autre femme. Jef n'est pas l'assassin de cette dernière.
  • Un des rêves des internés les plus dangereux : Truk, est celui qui est les plus rares à être immortel car seul son créateur devra être mort pour que Truk soit évaporé pour toujours.
  • Dave réussit à s'introduire dans le dortoir des cobayes et découvre que l'un des patients internes est nul-autre que... Lui-même. Vivianne explique à Dave que celui qui lui ressemble serait l'original et que Dave n'est qu'un personnage onirique, il serait l'alter ego pacifique de David d'Or. Elle ajouta par la suite que David est le véritable meurtrier de Sonia.
  • À la conclusion du roman, Vivianne, Zorn et Éva furent tués par les rêves des internés tandis que Loner demeure au sous-sol afin de poursuivre sa quête pour découvrir la fameuse machine à projeter les rêves, ce dernier et les deux sosies (Dave et David) sont les seuls survivants d'Oniria.
  • À la toute fin du roman, Dave et David réussissent à quitter Oniria et vont refaire leur vie.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • David « Dave » d'Or :

Dave est le personnage central de l'histoire. Décrit comme paranoïaque et prudent, Il est condamné pour le meurtre de sa conjointe, il n' a jamais cessé de clamer son innocence depuis son arrestation. Maintenant évadé du pénitencier, Dave veut se lancer à la poursuite de celui qui a réellement tué sa conjointe et l'a fait envoyer en prison à sa place. Il est opposant à la violence et propose à la bande de passer la nuit chez Vivianne avant d'aller en destination des États-Unis.

  • Normand « Loner » Gagnon :

Surnommé « Loner » en raison de son côté solitaire, il est considéré comme le plus intelligent et le plus passif des quatre évadés. Selon ses pairs, Loner aurait un côté obscur et que sa personnalité serait très machiavélique.

  • Jean-François « Jef » Fortin :

Jef est le personnage plus instable du roman, faisant partie du quatuor d'évadés, il est un psychopathe à la fois arrogant, agressif, antisocial, impulsif, narcissique et violent, une véritable bombe à retardement. Lors de son évasion, Jef refuse de collaborer avec ses comparses car il préfère prendre lui-même ses décisions à chaque fois qu'il a une arme sur lui dont il est hors de contrôle.

  • Éric Tétreault :

Le plus docile des criminels en cavale, Éric suit toujours les ordres à la lettre. Il se dispute souvent avec Jef pour des propos homophobes à son endroit, il refusait d'admettre à tout le monde son orientation sexuelle durant son intrusion à Oniria.

  • Docteur Vivianne Léveillé :

Antagoniste du roman, psychiatre du pénitencier de Donnacona, vit dans la somptueuse résidence d'Oniria. Vivianne est une femme très froide, elle a une mauvaise estimation de soi et elle est parfois très présomptueuse au moment de ses expériences scientifiques en traitant son époux Angus Zorn comme un chien.

  • Angus Zorn :

Scientifique d'origine Suisse, mari de Vivianne Léveillé, Zorn est handicapé et se déplace en fauteuil roulant: il est privé de ses deux jambes. Ayant une attitude cynique et sarcastique, il serait l'inventeur de la fameuse machine à projeter les rêves dans le sous-sol d'Oniria.

  • Éva :

Travaillant comme bonne, Éva est une jeune femme très sexy et extravagante ; elle serait obsédée par la fellation.