One Ton Cup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

One Ton Cup

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

La coupe des un-tonneau

Généralités
Sport Voile
Création 1899
Autre(s) nom(s) Coupe internationale du Cercle de la voile de Paris
Organisateur(s) Cercle de la voile de Paris
Éditions de 1899 à 2002
Catégorie Un-tonneau, 6 Metre, 6.5m SI, 22 pieds RORC, 27,5 et 30,5 pieds IOR, IC 45

La One Ton Cup est un trophée remis au vainqueur d'une compétition nautique créée en 1899 par le Cercle de la voile de Paris. Ces régates sont à l'origine des duels entre voiliers légers, des dériveurs, d'au maximum un tonneau selon la jauge Godinet de 1892. Cette Coupe internationale du Cercle de la voile de Paris, son nom d'origine, se dispute à partir de 1907 sur des 6 m JI à la jauge internationale, à l'exception d'une période de quatre années, de 1920 à 1923, où elle est courue sur des 6.5m SI.

Cette Coupe des un-tonneau est remise en jeu en 1965 dans le cadre de courses au large, sur l'initiative de Jean Peytel, membre du CVP, suite à la diminution de l'activité de la classe des 6 m JI. La One Ton Cup est alors disputée sur des 22 pieds de la jauge du RORC, puis sur des 27,5 pieds à la jauge IOR à partir de 1971, suivis des 30,5 pieds IOR en 1984.

En 1999 la One Ton Cup est allouée aux championnats du monde de la classe Corel 45, renommé IC 45, un monotype de Bruce Farr.

Historique[modifier | modifier le code]

L'annonce de la création de la Coupe internationale des un-tonneau a été faite le 11 octobre 1898 par M. Mantois, vice-président du Cercle de la voile de Paris. Elle devra se disputer sur le plan d'eau de Meulan, celui du CVP, ou à Cowes si elle est détenue par un étranger[1]. Les voiliers devront jauger un tonneau au plus suivant la jauge Godinet de 1892.

La coupe en argent[modifier | modifier le code]

La coupe a été dessinée en 1897 par le bijoutier Robert Linzeler[2] et a été réalisée par Bratiau en 1898[3]. Elle a été réalisée en argent massif martelé, et est d'un poids de 10 kilogrammes. L'ensemble mesure 58 centimètres de largeur (81 avec les anses) sur 57 centimètres de hauteur. Placée sur un socle en ébène, elle est considérée comme un chef-d'œuvre du style Art nouveau.

Les premières coupes des un-tonneau à la jauge Godinet[modifier | modifier le code]

Scotia 1, challenger de la One Ton Cup de 1900, dessiné par Linton Hope, battu par le defender Sidi-Fekkar d'Eugène Laverne.

Ces un-tonneau sont des dériveurs mesurant jusqu'à 7 mètres, capables de planer dans certaines conditions et construits avec un échantillonnage le plus léger possible, l'équilibre étant assuré par l'équipage. Ces voiliers sont également présents aux Jeux olympiques de 1900, dans la catégorie de 0,5 à 1 tonneau.

La première édition se déroule à partir du 2 mai 1899 sur le plan d'eau de Meulan. Le concurrent anglais Vectis est battu par le bateau français Bélouga barré par Eugène Laverne lors des trois manches chronométrées. Bélouga avait l'avantage de la connaissance du plan d'eau et avait été sélectionné parmi neuf un-tonneau français construits spécifiquement pour cette épreuve.

En 1900, Scotia 1, un dessin de Linton Hope affronte Sidi-Fekkar barré et dessiné par Eugène Laverne. Sidi-Fekkar gagne la coupe à l'issue d'une cinquième manche décisive. Mais Scotia gagne la médaille d'or aux Jeux olympiques.

Scotia 2 du Sea View Yacht-Club emporte la coupe en Angleterre en 1901. Une des raisons de l'échec français est le passage en 1901 de la jauge de 1892 à la formule Méran ; le un-tonneau Sidi-Fekkar jauge près de deux tonneaux suivant cette jauge de 1901 et doit être modifié[4]. Sequana, le bateau defender choisi par le CVP en 1901, barré par Eugène Laverne est battu, ainsi que le voilier Italien Dai-Dai.

En 1902, Scotia III l'emporte en trois manches contre August barré par Valton, membre du CVP, toujours pour le SVYC. La coupe est récupérée par la France en 1903 par Chocolat, plan d'Auguste Godinet, créateur de la jauge de 1892. Valton, Méran et Arthus ont gagné contre le defender Iris.

En 1906, après deux années sans défi, la dernière coupe disputée sur un-tonneau à la jauge française est remportée par Feu Follet à Louis Potheau du CVP devant N.R.V. de Hambourg [5].

L'époque des 6 mJI jauge internationale[modifier | modifier le code]

Le 6 mJI Mac Miche, médaille d'or aux Jeux de 1912

À partir de 1907 le CVP décide de faire disputer cette coupe des un-tonneau sur des voiliers de 6 mètres à la jauge internationale, toute nouvelle jauge entérinée par les représentants des autorités nautiques européennes au congrès de Londres de 1906. Ce ne sont donc plus des dériveurs de six à sept mètres mais des quillards d'environ onze mètres de longueur de coque qui s'affrontent lors de régates qui continuent à porter le nom de Coupe des un-tonneau, ou One Ton Cup. La première coupe sur 6 mJI est gagnée en 1907 par Onkel Adolf pour l'Allemagne[5].

En 1913, le 6 mJI Cremona du Royal Thames Yacht Club remporte la dernière coupe d'avant la Première Guerre mondiale.

Après un intermède de quatre coupes disputées sur des 6.5m SI, le CVP décide en 1923 de revenir au 6 m Jauge internationale, à la demande des challengers britanniques[6].

La Coupe des un-tonneau est ramenée en France par Virginie Hériot en 1927[2].

Le palmarès de la One Ton Cup entre 1907 et 1962 est détaillé dans un document rédigé par l'association des 6 Metre classiques. Rédigé par G. Béchard en décembre 2000, il indique l'année, le plan d'eau, l'immatriculation du bateau gagnant, le nom du barreur, son club, le ou les battus, l'architecte du voilier et l'année de sa construction[7]. Il est utile, pour avoir des détails et croiser les informations, de consulter les documents rédigés par les associations nationales de 6 mJI comme la biographie de Herman Whiton, double médaillé olympique en 1948 et 1952, équipier-propriétaire-vainqueur de la One Ton Cup 1951 avec Eric Ridder à la barre, écrite par Bob Merrick pour la 6 Metre Rule North America[8], l'histoire du 6 Metre Llanoria[9] ou The Classic Six Metre Newsletter Number 14 (1907-2009) de l'association suisse qui relate, entre autres, l'acquisition de Llanoria par Magnus Konow, lui-même médaillé olympique et multiple vainqueur de la One Ton Cup[10].

L'époque des 6m50 jauge chemin de fer[modifier | modifier le code]

6m50 à la jauge de 1907, dans le style des 6m50 ayant couru la One Ton Cup de 1920 à 1923.
Llanoria, US 83, 6 Metre, vainqueur de la One Ton Cup en 1951 et 1957, médaille d'or aux Jeux olympiques de 1948 et 1952 avec Herman Whiton à la barre.

De 1920 à 1923 quatre coupes sont disputées sur 6.5m SI à la demande du CVP. Les 6m50 de cette jauge française adoptée en Europe continentale dite « Chemin de fer » car les bateaux étaient transportables sur des wagons plats standards, favorisent le nombre de challengers.

Le 6m50 defender anglais Cordella gagne quatre fois la coupe. C'est un plan de Morgan Giles qui fut entre autres opposé à Oranje, médaille d'or pour les Pays-Bas en 6m50 aux Jeux olympiques de 1920[6].

L'époque de la course au large et du One tonner[modifier | modifier le code]

Le One tonner Clarionet, plan d'Olin Stephens de 1966.
Pinta, vainqueur des deux dernières éditions à la jauge 30.5 pieds IOR de la One Ton Cup en 1993 et 1994.

Le 6 m JI, de retour en 1924, est après 1945 une série en déclin. Au début des années 1960, Jean Peytel, membre du Cercle de la voile de Paris propose de relancer la Coupe internationale du CVP sur des voiliers de 22 pieds au plus à la jauge du RORC[11].

La première One Ton Cup sur voiliers de course-croisière est disputée au large du Havre en 1965 par quatorze bateaux. Le vainqueur est le bateau danois Diana III[12]. La formule de course en temps réel, comprenant une course au large et de deux régates côtières[13] rencontre un tel succès que des voiliers sont spécifiquement dessinés pour cette épreuve. Ils sont nommés les One tonners bien que cette appellation ne corresponde plus à aucune jauge de cette époque.

En 1971 la jauge IOR, résultat de la fusion entre la jauge du RORC et la jauge américaine du CCA (Cruising Club of America), entre en application pour les courses au large[14],[11]. Les One Tonners passent à 27,5 pieds IOR.

En novembre 1983 l'ORC (Offshore Racing Council, renommé Offshore Racing Congress en 2005[15]) décide de porter à 30,5 pieds IOR la jauge des One Tonners, plus petite taille pour les voiliers admis à l'Admiral's Cup. La première One Ton Cup à cette jauge est disputée par 24 voiliers en 1984. Philippe Briand, architecte et skipper de Passion 2 l'emporte à La Rochelle[16].

En 1999 le championnat du monde de la série des Corel 45 (IC 45, Farr 45) est attribué à la One Ton Cup. La première coupe est remportée par Bertrand Pacé.

Évolution de l'architecture des voiliers[modifier | modifier le code]

IC45, monotype dont le champion du monde reçoit la One Ton Cup depuis 1999
Remise de la One Ton Cup à Saint-Tropez en 2002

En 1899 et en 1900, la coupe des un-tonneau est disputée sur des voiliers d'environ sept mètres, jaugeant un tonneau à la jauge Godinet de 1892, jauge de l'Union des yachts français (voir l'histoire du Yacht Club de France). Ces voiliers sont généralement des dériveurs légers de l'époque, la coque n'étant pas lestée. En 1901 est mise en application une évolution de la jauge française votée en 1898, la formule Méran. Les bateaux sont bien plus lourds, plus étroits, plus britanniques et la formule adoptée met fin à la génération créative de l'École de Meulan[4].

En 1906 la Jauge internationale est adoptée en Europe. Pour disputer la Coupe internationale du CVP, les 6 mJI remplacent les un-tonneau dès 1907. Les bateaux sont maintenant des quillards d'environ onze mètres de longueur de coque, déplaçant plus de quatre tonnes, ayant tous le même air de famille, la jauge ne laissant que très peu de liberté aux architectes[17],[18]. Des architectes de renom comme Wilhelm von Hacht, Tore Holm, Olin Stephens ou Johan Anker ont signé les plans de multiples 6 mJI victorieux.

Seules les évolutions de la formule de la Jauge internationale ou des règles spécifiques aux 6 mJI pendant la période de 1907 à 1962 ont fait évoluer les voiliers participant à cette coupe, si l'on excepte la période des 6.5m SI de 1920 à 1923. Les 6m50, série internationale, et olympique en 1920 ont été choisis pour disputer la One Ton Cup, à la demande des Français. C'est pourtant le même voilier britannique, Cordella, qui remporte les quatre éditions courues dans cette classe. Il faut attendre 1965, quand les voiliers choisis deviennent des bateaux de course au large, pour assister à des innovations sur les plans. La jauge du RORC (du Royal Ocean Racing Club), est une jauge de course au large permettant de faire un classement en temps compensé de voiliers différents. En 1965, la One Ton Cup est réservée aux voiliers jaugés à 22 pieds (rating) suivant la jauge du RORC de 1931. C'est la première fois que la jauge du RORC est utilisée dans une compétition à rating fixe, où les classements sont en temps réel. Cette jauge est utilisée jusqu'en 1970, la jauge IOR la remplaçant en 1971. Les plans de Dick Carter, avec des coques plus larges que les dessins d'Olin Stephens ont marqué cette époque. La fin de l'époque RORC voit le début de l'utilisation de matériaux nouveaux jusqu'à là difficiles à mettre en œuvre, et qui permettent aux architectes d'exploiter les lacunes de la jauge[19].

L'évolution du dessin des voiliers de l'époque de la jauge IOR peut être schématisée par les plans de Bruce Farr. Red Lion, vainqueur en 1977, est un dériveur lesté, capable de performances élevées aux allures portantes et par petit temps. La même année trois autres variantes de ce plan finissent aux premières places : second Mr Jumpa, troisième Smir-Noff-Agen et cinquième Jenny H[20]. La jauge IOR y est pour quelque chose : héritière de la jauge du RORC et de la jauge américaine CCA, elle favorise les voiliers à meilleure stabilité de forme et ne pénalise plus autant les bateaux munis d'une dérive, dans la tradition de l'École américaine[21]. En 1994, la complexité de la jauge IOR, l'utilisation de matériaux de plus en plus légers et des trous de jauge, marquent la fin des bateaux prototypes en One Ton Cup. C'est un monotype de Bruce Farr, l'IC45, qui reprend la coupe à son compte de 1999 à 2002.


Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant qui résume le palmarès est à prendre avec certaines précautions. Les diverses sources mentionnent comme vainqueur soit le skipper, soit le propriétaire du bateau, et parfois un équipier illustre qui n'était pas forcément le chef de bord qui pouvait être le propriétaire lui-même.

Année Skipper Nat. skipper Nom du voilier Classe Architecte Site
1899[1] Eugène Laverne Drapeau de la France France Bélouga 1 tonneau Godinet Meulan
1900[1] Eugène Laverne Drapeau de la France France Sidi-Fekkar 1 tonneau Godinet Eugène Laverne Meulan
1901[1],[5] Sea View YC Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Scotia 2 1 tonneau Méran Linton Hope Meulan
1902[1],[5] Sea View YC Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Scotia III 1 tonneau Méran Linton Hope Cowes
1903[1],[5] Valton Drapeau de la France France Chocolat 1 tonneau Méran Auguste Godinet Cowes
1906[1],[5] Louis Potheau Drapeau de la France France Feu Follet 1 tonneau Méran Meulan
1907[5],[7],[10] Fritz Kirsten Drapeau de l'Allemagne Allemagne Onkel Adolf 6 mJI Jauge internationale Wilhelm von Hacht Meulan
1908[7],[10] Fritz Kirsten Drapeau de l'Allemagne Allemagne Windspiel XI 6 mJI Wilhelm von Hacht Kiel
1909[7],[10] Fritz Kirsten Drapeau de l'Allemagne Allemagne Windspiel XI 6 mJI Wilhelm von Hacht Kiel
1910[7] Drapeau de la Suède Suède Agnes II 6 mJI C.O. Liljegren Kiel
1911[7],[10] Fritz Kirsten Drapeau de l'Allemagne Allemagne Windspiel XIV 6 mJI Wilhelm von Hacht Göteborg
1912[7],[22] E.G. Martin Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Bunty 6 mJI G.U. Laws Kiel
1913[6],[7] RTYC Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cremona 6 mJI Morgan Giles Cowes
1920[6],[7] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cordella 6.5m SI Morgan Giles Cowes
1921[6],[7] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cordella 6.5m SI Morgan Giles Ryde
1922[6],[7],[23] Morgan Giles Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cordella 6.5m SI Morgan Giles Ryde
1923[6] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Cordella 6.5m SI Morgan Giles Ryde
1924[7] Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Holland’s Hope 6 mJI G.de Vries Ryde
1925[7] Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Princes Juliana 6 mJI G.de Vries Zuiderzee
1926[7] J. Lauriston Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Zenith 6 mJI William Fife Zuiderzee
1927[2],[7] Virginie Hériot Drapeau de la France France Petite Aile II 6 mJI P. Arbaut Ryde
1928[7] M. Conill Drapeau de la France France Yara III 6 mJI J. Guédon Meulan
1929[7] S. Salen Drapeau de la Suède Suède Bissbi II 6 mJI Tore Holm Deauville
1930[7] S. Salen Drapeau de la Suède Suède Bissbi II 6 mJI Tore Holm Sandhamn
1931[7] Tore Holm Drapeau de la Suède Suède Bissbi IV 6 mJI Tore Holm Sandhamn
1932[7],[10] Magnus Konow Drapeau de la Norvège Norvège Abu 6 mJI Johan Anker Sandhamn
1933[7] Magnus Konow Drapeau de la Norvège Norvège Varg V 6 mJI Bjarne Aas Hanko
1934[7] Magnus Konow Drapeau de la Norvège Norvège White Lady 6 mJI Bjarne Aas Hanko
1935[7] B. Gedda Drapeau de la Suède Suède Ian III 6 mJI Tore Holm Hanko
1936[7] Tore Holm Drapeau de la Suède Suède Tidsfördrif 6 mJI Tore Holm Göteborg
1937[7] A. Schulz Drapeau de la Suède Suède Tidsfördrif II 6 mJI Tore Holm Marstrand
1938[7] Olav V de Norvège ? Drapeau de la Norvège Norvège Norna VI(N 65) 6 mJI Johan Anker Göteborg
1939[24] Rolf Svinndal Drapeau de la Norvège Norvège Noreg III 6 mJI Johan Anker Hanko
1946[7] S. Salen Drapeau de la Suède Suède May Be VI 6 mJI Tore Holm Hanko
1947[7] Nordienskiold Drapeau de la Suède Suède May Be VI 6 mJI Tore Holm Sandhamn
1948[7] S. Salen Drapeau de la Suède Suède May Be VI 6 mJI Tore Holm Marstrand
1949[7] A. Laurin Drapeau de la Suède Suède Trickson VI 6 mJI A. Laurin Sandhamn
1950[7] S. Salen Drapeau de la Suède Suède May Be VI 6 mJI Tore Holm Sandhamn
1951[8],[9] Eric Ridder avec Herman Whiton Drapeau des États-Unis États-Unis Llanoria 6 mJI Sparkman & Stephens
1953[25],[7],[26] Louis Noverraz Drapeau de la Suisse Suisse Ylliam VIII 6 mJI B. Aas Newport
1954[7] Louis Noverraz Drapeau de la Suisse Suisse Ylliam IX 6 mJI Sparkman & Stephens Genève
1955[27],[7] Louis Noverraz Drapeau de la Suisse Suisse Ylliam IX 6 mJI Sparkman & Stephens Stockholm
1956[7] Louis Noverraz Drapeau de la Suisse Suisse Ylliam IX 6 mJI Sparkman & Stephens Cannes
1957[7] Magnus Konow Drapeau de la Norvège Norvège Llanoria 6 mJI Sparkman & Stephens Hanko
1958[7] R.S.G. Perry Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Royal Thames 6 mJI D. Boyd Le Havre
1959[7] Nordienskiold Drapeau de la Suède Suède May Be VIII 6 mJI Tore Holm Poole
1960[7],[28] Robert Meunier du Houssoy Drapeau de la France France Elghi III 6 mJI Tore Holm Göteborg
1961[7] Robert Meunier du Houssoy Drapeau de la France France Elghi III 6 mJI Tore Holm Cannes
1962[7] Robert Meunier du Houssoy Drapeau de la France France Elghi III 6 mJI Tore Holm Palma (Majorque)
1965[12],[29],[30] Hans Albrecht Drapeau du Danemark Danemark Diana III 22 pieds RORC Sparkmans & Stephens Le Havre
1966[13] Dick Carter Drapeau des États-Unis États-Unis Tina 22 pieds RORC Dick Carter Copenhague
1967[31],[32] Hans Beilken Drapeau de l'Allemagne Allemagne Optimist 22 pieds RORC Dick Carter Le Havre
1968[31],[32] Hans Beilken Drapeau de l'Allemagne Allemagne Optimist 22 pieds RORC Dick Carter Heligoland
1969[33],[32] Chris Bouzaid Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Rainbow II 22 pieds RORC Sparkman & Stephens Heligoland
1971[33] Syd Fischer Drapeau de l'Australie Australie Stormy Petrel 27,5 pieds IOR Sparkman & Stephens Auckland
1972[33] Chris Bouzaid Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Wai-Aniwa 27,5 pieds IOR Dick Carter Sydney
1973[34],[35],[36] Agostino Straulino Drapeau de l'Italie Italie Ydra 27,5 pieds IOR Dick Carter Porto Cervo
1974[37] Jeremy Rogers Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Gumboots 27,5 pieds IOR Doug Perterson Torquay
1975[37],[38] Dick Jennings Drapeau des États-Unis États-Unis Pied Piper 27,5 pieds IOR Doug Peterson Newport
1976[38] Dick Deaver Drapeau des États-Unis États-Unis Resolute Salmon 27,5 pieds IOR Britton Chance jr Marseille
1977[38] Stu Brentnall Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Red Lion 27,5 pieds IOR Bruce Farr Auckland
1978[38] Klaus Lange Drapeau de l'Allemagne Allemagne Tilsalg 27,5 pieds IOR Ron Holland Flensburg
1979[38] Zeke Dooghy Drapeau des États-Unis États-Unis Pendragon 27,5 pieds IOR Davidson Newport
1980[36],[39] Enrico Isenburg, Stefano Roberti Drapeau de l'Italie Italie Filo da Torcere 27,5 pieds IOR Studio Andrea Valicelli Naples
1981[40] Harold Cudmore Drapeau de l'Irlande Irlande Justine III 27,5 pieds IOR Tony Castro Crosshaven
1982 27,5 pieds IOR
1983[41],[36] Mauro Pelaschier Drapeau de l'Italie Italie Linda 27,5 pieds IOR Sciomachen Rio de Janeiro
1984[42],[43],[16] Philippe Briand Drapeau de la France France Passion II 30,5 pieds IOR Philippe Briand La Trinité-sur-Mer
1985[44],[45] Rodney Pattisson Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Jade 30,5 pieds IOR Humphreys Poole
1986 Henrik Søderlund Drapeau du Danemark Danemark Andelsbanken 30,5 pieds IOR Jeppesen Palma (Majorque)
1987[46] Harald V de Norvège Drapeau de la Norvège Norvège Fram X 30,5 pieds IOR Bruce Farr Kiel
1988[46],[47] Richard Dodson Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Propaganda 30,5 pieds IOR Bruce Farr San Francisco
1989[48],[46] Francesco De Angelis avec Paul Cayard Drapeau de l'Italie Italie Brava 30,5 pieds IOR Bruce Farr Naples
1990 Henrik Søderlund Drapeau du Danemark Danemark Okyalos 30,5 pieds IOR Jeppesen Marstrand, Suède
1991[49] David H. Clarke Drapeau des États-Unis États-Unis Vibes 30,5 pieds IOR Bruce Farr Nieuport
1992[49],[50] Francesco De Angelis Drapeau de l'Italie Italie Brava Q8 30,5 pieds IOR Bruce Farr Skovshoved, Danemark
1993[51],[52] Willi Illbruck avec Russel Coutts Drapeau de l'Allemagne Allemagne Pinta 30,5 pieds IOR Judel-Vrolijk Cagliari
1994[52] Willi Illbruck avec John Kostecki Drapeau de l'Allemagne Allemagne Pinta 30,5 pieds IOR Judel-Vrolijk Marseille

L'année 1994 est la dernière pour la One Ton Cup sur des voiliers à la jauge IOR.

Autres coupes inspirées de la One Ton Cup[modifier | modifier le code]

Le succès de la formule de course à rating fixe, jugée en temps réel et non en temps compensé a inspiré d'autres compétitions :

  • Two Ton Cup
  • Three quarter Ton cup
  • Half Ton Cup
  • Quarter Ton Cup
  • Mini Ton Cup

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Daniel Charles, Les Chasseurs de futurs, pages 94 à 105
  2. a, b et c « Le dîner de propagande du Cercle de Voile de Paris », Le Yacht : journal de la navigation de plaisance,‎ 31 mars 1928, p. 14 (ISSN 09917004, lire en ligne)
  3. Daniel Charles, Les Chasseurs de futurs, p. 94
  4. a et b Daniel Charles, Les Chasseurs de futurs, p. 150
  5. a, b, c, d, e, f et g Philip Whitechurch, La Coupe du Cercle de Voile de Paris, Neptunia n° 11, Association des Amis du Musée national de la Marine (AAMM). Méran 1901 : Scotia II du Sea View Yacht-Club gagne devant Sequana du CVP, barré par Eugène Laverne et l'Italien Dai-Dai ; 1902 : Scotia III (SVYC) gagne les trois manches contre August barré par Valton du CVP ; 1903 : Chocolat, plan Auguste Godinet, équipage Arthus, Méran et Valton du CVP, gagne contre le defender Iris. En 1904 et 1905 : pas de défi ; 1906 : dernière course sur un-tonneau remportée par Feu Follet à Louis Potheau du CVP devant N.R.V. de Hambourg ; 1907 : premier défi en 6 Metre JI remporté par Onkel Adolf
  6. a, b, c, d, e, f et g Noël Charmillaud, Gilles Favez, 6.5, p. 23
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an et ao (en) G. Béchard, One ton Cup 6mR (Coupe internationale de voile du Cercle de la voile de Paris), Web site of the Classic Six Metre Newsletter, décembre 2000
  8. a et b (en) Bob Merrick, Herman Whiton, 6 Metre Rule North America
  9. a et b (en) Llanoria, 6 Metre Rule North America
  10. a, b, c, d, e et f (en) The Classic Six Metre Newsletter Number 14 (1907-2009)
  11. a et b (en)Histoire du RORC La One Ton Cup est disputée à partir de 1971 jusqu'à 1994 suivant la jauge IOR. Courue auparavant sur des 6 metre JI, le CVP l'avait transférée en 1965 sur un rating fixe à la jauge du RORC, avec quelques règles d'équipement en plus. En 1998 la coupe est allouée à un monotype de 45 pieds
  12. a et b (it)Histoire de la Half Ton Cup La première OTCup courue sur des yachts, au Havre en 1965, gagnée par le bateau Danois Diana III, 22 pieds jauge RORC, 14 concurrents
  13. a et b (en)Don Anderson, Yachts At Cup Races In Denmark, The Telegraph, 8 août 1966 : victoire à Copengague de Dick Carter sur Tina (US), dont il est l'architecte, sur 2 courses de 30 milles et une de 300 milles.
  14. Jean Sans, Histoire des jauges depuis 1835, UNCL, Arradon, 2006, (ISBN 2-916688-00-5) p. 109
  15. Jean Sans, Histoire des jauges depuis 1835, UNCL, Arradon, 2006, (ISBN 2-916688-00-5) p. 153
  16. a et b (en) Guy Gurney, Offshore racing; French yachts dominate One Ton Cup; new points systems for Admiral's Cup may improve prospect for larger yachts, Yachting, 1er septembre 1984 Highbeam Business En novembre 1983 l'ORC (Offshore Racing Council) a décidé de relever le rating à 30.5 pieds. La première One Ton Cup suivant ce nouveau rating est courue à La Trinité en juin 1984. Parmi les 24 bateaux engagés, Passion 2, barré par son architecte Philippe Briand, l'emporte.
  17. Daniel Charles, Les Chasseurs de futurs, p. 153
  18. Jean Sans, Histoire des jauges depuis 1835, UNCL, Arradon, 2006, (ISBN 2-916688-00-5) p. 63
  19. Jean Sans, Histoire des jauges depuis 1835, UNCL, Arradon, 2006, (ISBN 2-916688-00-5) p. 87
  20. (en) « Design #64 - 1 Ton IOR Lift Keel Racing Sloop », sur Farr Yacht Design (consulté le 31 octobre 2012)
  21. Jean Sans, Histoire des jauges depuis 1835, UNCL, Arradon, 2006, (ISBN 2-916688-00-5) pp. 95-109
  22. (en)E.G. Martin, first commodore of the Ocean Racing Club
  23. 6.5m Voilier rebelle Photo du 6m50 Cordella, defender Anglais de 1922 par Beken of Cowes. Barré et dessiné par Morgan Giles.
  24. (en)Classic Six-Metre Newsletter N° 11 1931 : Abu plan et barreur Johan Anker ; 1939 : Rolf Svinndal à Hanko sur Noreg III, Norvège, plan Johan Anker ; K 22 Audifax, ex Schelm, plan Alfred Mylne de 1911, a gagné une OTCup avant la Première Guerre mondiale
  25. Le Yacht, octobre 1953, Ylliam VIII, OTCup 1953 à New-York
  26. The New York Times du 9 octobre 1953 Ylliam VIII gagne la coupe pour la Suisse en 6 Metre
  27. Remise Coupe 1955 Remise de la Coupe en 1955 à André Firmenich, propriétaire Suisse de Ylliam IX, à Stockholm
  28. Amiral Barjot, Jean Savant, Histoire mondiale de la Marine, Hachette, 1961 p. 320
  29. (da)Skovshoded Sejlclubs Historie OTCup 1965, au Havre, Hans Albrechts sur Diana III
  30. (en)Liste de constructions de Sparkmans & Stephens Diana 3, pour Hans Albrecht, DK, 1963-64, 25'6" LWL
  31. a et b (de)Der Spiegel 17 juin 1968 Optimist, plan Dick Carter gagne au Havre en 1967, et regagne en 1968 à Heligoland
  32. a, b et c (de)Histoire du Weser-Yacht-Club OTCup 1967 Optimist, skipper Hans Beilken qui regagne la coupe en 1968, la perd en 1969 contre le NZ Rainbow II mené par Chis Bouzaid
  33. a, b et c (en)Bob Ross, One-Ton Cup challengers, The Sydney Morning Herald, 17 octobre 1972, équipe de Nouvelle-Zélande pour la One Ton Cup 1972 : Syd Fisher gagnant 1971, sur Stormy Petrel, plan S et S à Auckland ; Bouzed vainqueur NZ en 1969 en Allemagne ; Wai-Aniwa, spipper Chris Bouzaid, plan Dick Carter parmi les favoris en 1972 à Sydney.
  34. (it)Agostino Straulino, One Ton Cup 1973 à Porto Cervo
  35. (en)Jeremy McGeary, A Trinity with Vision, Cruising World, 4 octobre 2004, Ydra vainqueur, plan Dick Carter
  36. a, b et c (it)Federatione Italia Vela OTCup Filo da Torcere en 1980 à Naples, skippers Enrico Isenburg et Stefano Roberti, l'Italie gagne en 1983 à Rio avec Linda, Mauro Pelaschier, qui succèdent pour l'Italie à Ydra, vainqueur italien en 1973.
  37. a et b (en)An Indy On A Fast, Wet Track, Roger Vaughan, Sports Illustrated, 22 septembre 1975 : Pied Piper (USA) skipper Dick Jennings gagne la OTCup 1975 à Newport ; Gumboots l'avait gagnée pour l'Angleterre en 1974
  38. a, b, c, d et e (en)Gary Baigent, Ligth Brigade One Ton Cup 1974 (c'est une coquille, lire 1975), Pied Piper, US, plan Peterson ; Resolute Salmon, skipper Dick Deaver, à Marseille en 1976, plan Britton Chance ; Red Lion, 1977, Auckland, plan Bruce Farr ; Pendragon, 1979 à Newport, plan Davidson, propriétaire Zeke Dooghy (US) ; Tilsalg, Allemagne, 1978
  39. (en)North Sails Italy Filo da Torcere, OTCup 1980 à Naples
  40. (en)Killian Bushe Yachts OTCup 1981 : à Crosshaven (Irlande), Justine 3, skipper Harold Cudmore (Irlande), plan Tony Castro
  41. (en)Chantiers Sciomachen Mauro Pelaschier sur Linda, Italie, OTC disputée à Rio de Janeiro
  42. (en)Guy Gurney, Yachting, 1 octobre 1984 Passion 2, skipper et designer Philippe Briand, France, à La Rochelle
  43. Daniel Allisy, Olivier Chapuis et autres journalistes de Voiles et Voiliers, 25 ans de Voiles, Gallimard, 1996 (ISBN 2-07-060283-4), p. 136 En 1984 : Philippe Briand sur Passion II. La France remporte pour la première fois la One Ton Cup, (version course au large)
  44. (en)Humphreys Yacht Design OTCup 1985 avec Jade
  45. (en)Yachting, octobre 1985 : Jade, plan Humphreys, skipper Rodney Pattisson, à Poole
  46. a, b et c (en)Farr Yacht Design 1983-89 Vainqueur OTCup 1987 : Fram X, 1988 : Propaganda, 1989 : Brava
  47. (en)The New Zealand Herald du 9 janvier 2012 OTCup 1988, Propaganda, à San Francisco, skipper Richard Dodson, propriétaire Tim Bailey
  48. (en)RORC Admiral's Cup 1991 Pasquale Landoffi (propriétaire), pour l'Italie, avait remporté la OTCup 1989, second en 1991. Francesco De Angelis était le barreur régulier de Brava
  49. a et b (en)Farr Yacht Design 1990-93 Vainqueur OTCup 1991 : Vibes, 1992 : Brava Q8 (Vibes de 1990 ne figure pas dans le palmarès de Farr Y.D.)
  50. (it)Palmarès des équipiers de Luna Rossa Palmarès de Francesco De Angelis, skipper : One Ton Cup à Naples en 1989 et au Danemark en 1992
  51. (en)RORC Admiral'Cup History 1993 Pinta, plan de Jedel/Vrolijk, avait déjà gagné la OTCup 1993 à Cagliari
  52. a et b (en)Pinta Sailing History Willy Illbruck avec Pinta, OTCup 1993 et 1994

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :