Onciale 066

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Onciale 066

texte Actes des Apôtres
langue Grec ancien
date VIe siècle
maintenant à Bibliothèque nationale russe
dimension 25 x 20 cm
type Texte occidental
Catégorie III
Manuscrits du Nouveau Testament
PapyriOncialeMinusculesLectionnaire

Le Codex 066, portant le numéro de référence 066 (Gregory-Aland), α 1000 (Soden)[1], est un manuscrit du parchemin en écriture grecque onciale.

Description[modifier | modifier le code]

Le codex se compose d’une folio. Il est écrit en deux colonnes, dont 25 lignes par colonne. Les dimensions du manuscrit sont 25 cm x 20 cm. Les paléographes datent ce manuscrit du VIe siècle,[2]. C'est un palimpseste. Le supérieur texte est Géorgien, il contenant calendrier[3].

Les est un manuscrit contenant le fragment du texte du Actes des Apôtres 28,8-17[3].

Le texte du codex représenté type occidental. Kurt Aland le classe en Catégorie III[3].

Il est actuellement conservé à la Bibliothèque nationale russe (Gr. 6 II, fol 4)[3],[2].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Caspar René Gregory, Die griechischen Handschriften des Neuen Testament, Leipzig, J. C. Hinrichs'sche Buchhandlung,‎ 1908 (lire en ligne), p. 38
  2. a et b « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le 19 Mart 2012)
  3. a, b, c et d (en) Kurt Aland et Barbara Aland (trad. Erroll F. Rhodes), The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, Grand Rapids (Michigan), William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1995, 2e éd. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 119

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Konstantin von Tischendorf, Monumenta sacra et profana I, pp. 43 ff.
  • Kurt Treu, "Die Griechischen Handschriften des Neuen Testaments in der USSR; eine systematische Auswertung des Texthandschriften in Leningrad, Moskau, Kiev, Odessa, Tbilisi und Erevan", T & U 91 (Berlin: 1966), pp. 292-293.

Liens externes[modifier | modifier le code]