Sur la route (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis On the Road)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sur la route (homonymie).
Sur la route
Auteur Jack Kerouac
Genre Roman
Version originale
Titre original On the Road
Éditeur original Viking Press
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 1957
Version française
Traducteur Jacques Houbard
Lieu de parution Paris
Éditeur Gallimard
Date de parution 1960
ISBN 2-07-036766-5

Sur la route (On the Road, 1957) est le plus connu des romans de Jack Kerouac.

Résumé[modifier | modifier le code]

Carte des trajets de Kerouac dans Sur la route:
  •      1947
  •      1949
  •      1950

Le roman raconte de manière quasi autobiographique les aventures de l'auteur (nommé Sal Paradise dans le livre) et d'un compagnon de route, Neal Cassady (nommé Dean Moriarty dans le roman). On y croise également Allen Ginsberg (Carlo Marx) et William Burroughs (Old Bull Lee).

Sur la route fut l'un des romans fondateurs de ce que Kerouac nomma lui-même la « Beat Generation ». Toutefois le terme de Beat Generation fut avant tout un raccourci commode qui permit aux médias d'instituer en mouvement littéraire ce qui était surtout la conjonction d'individus singuliers : même s'ils partagent un goût pour la prose spontanée et le surréalisme, l'écriture de Jack Kerouac ne ressemble pas à celle d'Allen Ginsberg, et celle de Ginsberg est elle-même éloignée de celle de William Burroughs.

Personnages[modifier | modifier le code]

Kerouac s'est souvent inspiré de sa famille et ses amis pour ses personnages.[1][2]

Nom réel Nom fictif
Jack Kerouac Sal Paradise
Gabrielle Kerouac (mère de Jack Kerouac) Sal Paradise's Aunt
Joan Kerouac (née Haverty) Laura
Alan Ansen Rollo Greb
William S. Burroughs Old Bull Lee
Joan Vollmer Adams Burroughs Jane Lee
William S. Burroughs, Jr. Ray Lee
Julie Burroughs Dodie Lee
Lucien Carr Damion
Neal Cassady Dean Moriarty
Neal Cassady, Sr. Old Dean Moriarty
Cousin de Neal Cassady Sam Brady
Carolyn Cassady Camille
Jamie Cassady Joanie Moriarty
Catherine Cassady Amy Moriarty
Bea Franco (Beatrice Kozera) Terry
Allen Ginsberg Carlo Marx
John Clellon Holmes Ian MacArthur
Herbert Huncke Elmer Hassel
Helen Huncke Galatea Hassel
William Holmes “Big Slim” Hubbard William Holmes “Big Slim” Hazard  
Ruth Gullion Rita Bettencourt
Helen Gullion Mary Bettencourt
Diana Hansen Inez
Beverly Burford Babe Rawlins
Bob Burford Ray Rawlins
Dianne Orin Lee Ann
Henri Cru Remi Boncœur
Paul Blake (beau-frère de Jack Kerouac) Rocco
Al Hinkle Ed Dunkel
Bill Tomson Roy Johnson
Helen Tomson (femme de Bill Tomson) Dorothy Johnson
Jim Holmes Tommy Snark
Gregorio Victor
Frank Jeffries Stan Shepard
Gene Pippin Gene Dexter
Jinny Baker Lehrman Jinny Jones
Victor Tejeira Victor Villanueva
Walter Adams Walter Evans
Jose García Villa Angel Luz García
Ed Uhl Ed Wall
Justin W. Brierly Denver D. Doll
Ed White Tim Gray
Joanie White (sœur de Ed White) Betty Gray
LuAnne Henderson Marylou
Pauline Lucille
Vicki Russell Dorie
Rhoda Mona
Ed Stringham Tom Saybrook
Kells Elvins Dale
Lorraine Marie
Alan Harrington Hal Hingham
Ginger Chase Peaches
Haldon "Hal" Chase Chad King
Allan Temko Roland Major
Gregory La Cava "le réalisateur connu"
Mr. Snow

Rédaction[modifier | modifier le code]

le manuscrit de l'ouvrage dévoilé lors d'une exposition à Lowell (Massachusetts), en 2007

La légende veut que ce livre ait été écrit d'un seul jet, en trois semaines (du 2 au 22 avril 1951), sur un rouleau de papier de 36,50 mètres de long, dans de longues sessions de prose spontanée et enfiévrée ; il crée ainsi un style d'écriture totalement personnel, en partie inspiré par son amour du mouvement jazz Be Bop, de ses fulgurances et de ses improvisations. Ce manuscrit a été dactylographié sur des feuilles de papier à calligraphie japonaise, collées bout à bout et non sur un rouleau de papier à télétype. Ce manuscrit original a été vendu aux enchères 2,2 millions de dollars en 2001. Son rythme de travail effréné a valu le mot célèbre de Truman Capote : « Cela n'est pas écrire, c'est dactylographier. »

Les éditeurs, toutefois, refusèrent massivement cette première rédaction, se demandant ce qu'il y avait à faire avec ce texte très difficile à suivre, présenté sur un rouleau cylindrique, et écrit de façon non conventionnelle (pas de paragraphes, pas de retours à la ligne, pas de chapitres...). Kerouac dut travailler son récit durant six ans avant qu'un éditeur consente à l'accepter. En 2001, la rédaction du American Modern Library inclut Sur la route dans sa liste des cent meilleurs romans du XXe siècle en langue anglaise. En 2007, à l'occasion du 50e anniversaire de sa publication, la version originelle du manuscrit a été publiée, sous le titre On the Road: The Original Scroll. La même année ont été découverts plusieurs manuscrits originaux inédits de Kerouac, dont une ébauche d'On The Road, datée du 19 janvier 1951 (soit plusieurs mois avant la version en anglais), rédigée en français, sa langue maternelle — également utilisée pour deux de ses romans et quelques nouvelles également inédits[3]. En fait, la composition de Sur la route a duré de 1948 (année de ses premières « notes de voyage » et de la première mention du titre)… à 1957[4]. C'est, en effet, lorsqu'un éditeur new-yorkais accepta enfin de publier ce texte réputé « impubliable » que Kérouac, de guerre lasse, accepta les propositions d'édulcoration —voire.. de censure— concernant les passages les plus sulfureux aux yeux de cette Amérique puritaine, engluée en plein MacCarthysme : ceux sur les drogues, le sexe et la mort, notamment.

Le succès de ce livre, une décennie après sa rédaction, signa finalement la fin de Jack Kerouac, initiant une dépression à laquelle il ne survécut pas. Il s'éloigne de ses amis écrivains beat comme Allen Ginsberg. Il reproche à Ginsberg de trop rechercher l'attention du public et de trahir l'esprit beat[Informations douteuses]. Il est entre autres irrité par le développement d'un bouddhisme de mode, dont il est en partie responsable. En mai 2001, Christie’s présente lors d'une vente aux enchères à New-York le tapuscrit de Sur la route, qui est vendu au prix de 2,5 millions de dollars à Jim Irsay, amateur de rock et propriétaire de l’équipe de football les Colts d’Indianapolis[5].

À l’occasion du 50e anniversaire de la publication initiale, les éditions américaines Viking décident de publier le tapuscrit original en 2007 sous le titre On the Road: The Original Scroll. Les éditions Gallimard font de même en 2010, pour la version française, sous le titre Sur la route - le rouleau original[5].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Sur la route, Colorado

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Francis Ford Coppola possède les droits d'adaptation cinématographique de Sur la route depuis 1968, le scénario fut écrit par Russell Banks mais le tournage prévu à l'automne 2001 n'a jamais commencé. Il coproduit le film Sur la route réalisé par Walter Salles, avec Garrett Hedlund (Dean Moriarty), Sam Riley (Sal Paradise) et Kristen Stewart (Marylou), sorti le 23 mai 2012 lors de sa présentation en compétition au 65e Festival de Cannes.

Une exposition intitulée « Sur la route de Jack Kerouac : L'épopée, de l'écrit à l'écran » (du 16 mai au 19 août 2012), au Musée des lettres et manuscrits de Paris, revient sur la genèse du roman et sur les différents projets d'adaptation cinématographique. L'exposition présente également le manuscrit original long de 36,50 mètres[5].

À la radio[modifier | modifier le code]

En 2005, Radio France a adapté Sur la route en feuilleton radiophonique.

Fiche technique du feuilleton :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandison, Daivd. Jeck Kerouac: An Illustrated Biography. Chicago: Chicago Review Press. 1999
  2. Who's Who: A Guide to Kerouac's Characters
  3. « Les 50 ans d'On the Road — Kerouac voulait écrire en français », Le Devoir.
  4. Jean-François Duval, Kerouac et la beat génération, Presses Universitaires de France,‎ 2012, 328 p. (ISBN 2130592953)
  5. a, b et c « Sur la route de Jack Kerouac : L'épopée, de l'écrit à l'écran », sur museedeslettres.fr (consulté le 25 juin 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Holton, “On the Road”: Kerouac's Ragged American Journey, Twayne Publishers, New York, 1999, 137 p. (ISBN 0-8057-1692-0)
  • (en) Tim Hunt, Kerouac's Crooked Road: Development of a Fiction, University of California Press, Berkeley (Cal.) ; Los Angeles ; Londres, 1996 (1re éd. 1981), 262 p. (ISBN 0-520-20756-4)
  • (en) Paul Maher, Jr, Jack Kerouac's American Journey: The Real-Life Odyssey of “On the Road”, Thunder's Mouth Press, New York, 2007, 296 p.(ISBN 978-1-560-25991-6)
  • (en) Omar Swartz, The View From “On the Road”: The Rhetorical Vision of Jack Kerouac, Southern Illinois University Press, Carbondale (Ill.) ; Edwardsville (Ill.), 2001, 130 p. (ISBN 0-8093-2384-2)