Omer Taverne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Omer et Taverne.
Omer Taverne
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Omer Taverne
Date de naissance 27 juillet 1904
Date de décès 29 mai 1988 (à 83 ans)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Équipes professionnelles
1927
1928-1929
1930
1931
1932-1933
1934-1936
Peugeot - Dunlop
individuel
Oscar Egg - Dunlop
Oscar Egg
individuel
Alcyon - Dunlop

Omer Taverne est un coureur cycliste belge né le 27 juillet 1904 à Waudrez près de Binche. Il est mort le 29 mai 1988 à Dax dans les Landes[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jusqu’en 1929[modifier | modifier le code]

Ses parents sont de nationalité française originaires de Gognies-Chaussée (France).

En 1917 il commence à « s’essayer » dans des épreuves locales.

De parents français mais né en Belgique et vivant en Belgique, il opte pour la nationalité belge en 1923 et effectue son service militaire pour la Belgique en 1924. Il se lance dans les classiques : 10e et puis 15e de Liège-Bastogne-Liège en 1925 et 1926, 45e de Paris-Tours en 1927 (sa première année professionnelle).

1929[modifier | modifier le code]

En 1929, il veut s’engager dans le Tour de France. La course est à sa 23e édition, elle aura lieu du 30 juin au 28 juillet sur une distance de 5 286 km (tour 2003 : 3 427 km), 155 partants, deux catégories sont alignées : les as qui comprennent 10 équipes de marques et les « touristes-routiers » dont fait partie Omer. Chacun courra pour soi, l’entraide est tout à fait interdite aux 53 « Groupés » et 102 « Isolés ». La troisième étape (Cherbourg-Dinan) est longue de 199 km, au début, la poussière gêne les coureurs, puis la pluie ne les quitte plus jusqu’à l’arrivée. Peu avant Avranches, Van Bruaene lâche le peloton, Aerts le rejoint pendant un moment mais ils sont repris par une trentaine de coureurs, Omer Taverne met tout le monde d’accord en s’imposant au sprint devant tous les favoris : Charles Pélissier, Jef Demuysere et André Godinat. Il terminera le tour à la 21e place, le voici donc entré dans la légende…

1930[modifier | modifier le code]

En 1930, Omer Taverne va encore s’illustrer, de nouveau dans le Tour de France lors de la 4e étape Brest-Vannes, 210 km, elle se termine au sprint, disputé sur trois quarts de tour de la piste du vélodrome qui mesurait 374 mètres, Taverne l’emporte de justesse devant Charles Pélissier, Piemontesi, Binda et Leducq. Il terminera le Tour de France à la 29e place sur 100 classés à 4 h 23’ 52’’ du vainqueur français André Leducq. Dans les classiques aussi, il termine 10e du Tour des Flandres remporté par Frans Bonduel puis il remporte le Championnat de Zurich en battant dans l’ordre le Belge Désiré Louesse et l’Autrichien Max Bulla. Le palmarès des vainqueurs de cette épreuve indique que Taverne est le seul vainqueur belge de 1914 à 1963, l’édition de 1964 est remportée par Guido Reybrouck.

Après 1930[modifier | modifier le code]

En 1932, Omer Taverne s’installe en France à Courbevoie où il sera marchand de cycles. En 1935, il terminera 7e d’un Paris-Roubaix emporté par Gaston Rebry. En 1936, il arrête sa carrière professionnelle.

Le 3 mars 1950, il est naturalisé Français.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Lexique lettre T de Mémoire-du-Cyclisme.eu.

Lien externe[modifier | modifier le code]